paradis

nom masculin

(latin ecclésiastique paradisus, du grec paradeisos, jardin)

Définitions de paradis


  • Dans la théologie ancienne, séjour des justes après la mort ; dans la théologie moderne, état de bonheur dont jouissent auprès de Dieu les âmes des justes après la mort.
  • Pour les musulmans, séjour de félicité où le croyant sans faute retrouvera les siens.
  • Lieu, séjour, état délicieux et enchanteur : Cette plage, c'est un paradis.
  • Lieu où quelqu'un est dans une situation privilégiée en ce qui concerne ses goûts ou l'activité choisie : Cette rivière est le paradis des pêcheurs.
  • Pommier de faible vigueur que l'on greffe pour avoir des arbres de petite taille.
  • Plume de paradisier, autrefois utilisée pour orner les coiffures.
  • Au théâtre, synonyme de poulailler.

Expressions avec paradis



  • Être au paradis (terrestre),

    être en état de parfait bonheur.
  • Oiseau de paradis,

    synonyme de paradisier.
  • Paradis artificiels,

    état de bien-être provoqué par l'usage des drogues, des stupéfiants.
  • Paradis fiscal,

    pays qui fait bénéficier d'avantages fiscaux les non-résidents qui y placent des capitaux.
  • Paradis terrestre,

    dans le livre de la Genèse (ii-iii), jardin idyllique où Dieu plaça le premier homme et la première femme, considérés comme les ancêtres de l'humanité.

Synonymes et contraires de paradis


Dans la théologie ancienne, séjour des justes après la mort ...

Synonyme :

Contraires :

Lieu, séjour, état délicieux et enchanteur.

Synonymes :

Oiseau de paradis

Synonyme :

Paradis fiscal

Synonyme :

  • refuge fiscal
Paradis terrestre

Synonyme :

  • Éden

Difficultés de paradis


  • ORTHOGRAPHE

    Jamais de majus-cule.

  • CONSTRUCTION

    En paradis / au paradis : l'un et l'autre sont corrects aujourd'hui. En paradis, un peu vieilli, appartient à une langue plus soignée. Même dans l'expression figée ne pas l'emporter en paradis, à remplace de plus en plus souvent en (ne pas l'emporter au paradis).


Citations avec paradis


  • Marcel Aymé (Joigny 1902-Paris 1967)
    La forêt, c'est encore un peu du Paradis perdu. Dieu n'a pas voulu que le premier jardin fût effacé par le premier péché.
    Clérambard, I, 10, le moine , Grasset
  • Charles Baudelaire (Paris 1821-Paris 1867)
    Mais le vert paradis des amours enfantines […].
    Les Fleurs du Mal, Moesta et errabunda
  • Paul Claudel (Villeneuve-sur-Fère, Aisne, 1868-Paris 1955)
    La femme sera toujours le danger de tous les paradis.
    Conversations dans le Loir-et-Cher, Gallimard
  • Paul Claudel (Villeneuve-sur-Fère, Aisne, 1868-Paris 1955)
    Quand l'homme essaie d'imaginer le Paradis sur terre, ça fait tout de suite un enfer très convenable.
    Conversations dans le Loir-et-Cher, Gallimard
  • Jean Giraudoux (Bellac 1882-Paris 1944)
    Adam croit dur comme fer qu'il a été chassé du paradis terrestre. Ève n'en est pas sûre du tout, et agit, en tout cas, comme si elle y restait.
    Pour Lucrèce, I, 8, Paola , Grasset
  • Victor Hugo (Besançon 1802-Paris 1885)
    Mieux vaudrait encore un enfer intelligent qu'un paradis bête.
    Quatrevingt-Treize
  • Marcel Proust (Paris 1871-Paris 1922)
    Les vrais paradis sont les paradis qu'on a perdus.
    À la recherche du temps perdu, le Temps retrouvé , Gallimard
  • Jules Renard (Châlons, Mayenne, 1864-Paris 1910)
    Le paradis n'est pas sur la terre, mais il y en a des morceaux. Il y a sur la terre un paradis brisé.
    Journal, 28 décembre 1896 , Gallimard
  • Pierre Reverdy (Narbonne 1889-Solesmes 1960)
    L'avenir est un paradis d'où, exactement comme de l'autre, personne n'est encore jamais revenu.
    En vrac, Éditions du Rocher
  • François Marie Arouet, dit Voltaire (Paris 1694-Paris 1778)
    Le paradis terrestre est où je suis.
    Satires, le Mondain
  • Federico García Lorca (Fuente Vaqueros 1898-Víznar 1936)
    La terre est le probable paradis perdu.
    La tierra es el probable
    paraíso perdido.

    Mar, Versos finales
  • Aleksandr Sergueïevitch Pouchkine (Moscou 1799-Saint-Pétersbourg 1837)
    Ce que nous recherchons, c'est le fruit défendu. Sans lui, le Paradis n'est pas pour nous le Paradis.
    Eugène Onéguine, VIII, 27
  • Rabia al-Adawiyya ou Rabia al-Qaisiya (713-Bassora 801)
    Si je t'adore par crainte de l'Enfer, brûle-moi en Enfer ; si je t'adore dans l'espoir du Paradis, exclus-moi du Paradis. Mais si je t'adore pour toi-même, ne me prive pas de ta Beauté éternelle.
    Diwan

Mots proches

Parmi ces noms en « ai », lequel prend un « s » au singulier ?