Accueil > langue française > dictionnaire > saint adj. - saint n. - saint n.m.

saint, sainte

adjectif

(latin sanctus, sacré)

  • 1. Se dit de Dieu en tant qu'il est souverainement pur, parfait.
  • 2. Se dit d'une personne élue de Dieu et reconnue par l'Église : La Sainte Vierge. L'Évangile selon saint Jean.

    Synonymes :

    bienheureux - glorieux

  • 3. Entre dans la formation de noms propres qui désignent en particulier une fête (avec l'article la), une église, etc. (avec majuscule) : Aller à la messe à Saint-Roch.
  • 4. Qui vit selon la loi de Dieu, qui mène une vie exemplaire sur le plan moral ou religieux : Le curé est un saint homme.

    Synonyme :

    pieux

  • 5. Qui appartient à la religion, qui a un caractère sacré : Le saint sacrifice de la messe.
  • 6. Qui a un caractère vénérable et à quoi on ne peut toucher : La sainte autorité des lois.

    Synonymes :

    auguste - sacré - vénérable

  • 7. Indique le degré extrême d'un sentiment de réaction contre quelque chose, quelqu'un : Éprouver une sainte horreur du mensonge.

    Synonyme :

    sacro-saint

  • 8. Se dit de chacun des jours de la semaine qui précède le dimanche de Pâques ; se dit de la semaine elle-même.

saint, sainte

nom

  • 1. Chrétien canonisé dont la vie est proposée en exemple par l'Église et auquel est rendu un culte public.
  • 2. Représentation, statue d'un personnage auquel les Églises catholique ou orientales rendent un culte public. (Les Églises protestantes prohibent le culte des saints.)
  • 3. Homme, femme, d'une piété et d'une vie exemplaires.

saint

nom masculin

  • Espace qui, dans le Temple de Jérusalem, précédait la partie la plus sacrée de l'édifice consacré à Yahvé.

Expressions avec saint

saint, sainte

adjectif

  • Ville sainte,

    Jérusalem, pour les juifs et les chrétiens.
  • Villes saintes,

    Jérusalem, Médine et La Mecque, pour les musulmans.

saint, sainte

nom

  • Familier. Ce n'est pas un (petit) saint,

    c'est un personnage malhonnête.
  • Ne (plus) savoir à quel saint se vouer,

    ne plus savoir quel moyen employer pour se tirer d'affaire ; ne savoir à qui recourir.
  • Petit saint,

    personne vertueuse ; se dit ironiquement de quelqu'un qui affecte hypocritement la vertu.
  • Saints de glace,

    saint Mamert, saint Pancrace et saint Servais, dont les fêtes (11, 12 et 13 mai) passent pour être souvent accompagnées de gelées tardives.
  • Saints du dernier jour,

    titre que se donnent les mormons.
  • Se vouer, se recommander à tous les saints (du paradis),

    avoir recours à tous les moyens à sa portée, dans une circonstance difficile.

saint

nom masculin

  • Saint des saints,

    partie la plus sacrée du Temple de Jérusalem ; la partie de quelque chose qui est la plus secrète, la plus importante, cachée aux yeux du public.

Homonymes de saint


  • cinq adjectif numéral invariable
  • sain adjectif
  • sein nom masculin
  • seing nom masculin
  • ceins forme conjuguée du verbe ceindre
  • ceint forme conjuguée du verbe ceindre

Difficultés de saint


  • ORTHOGRAPHE

    Selon les cas, saint s'écrit avec une minuscule ou avec une majuscule, et est suivi ou non d'un trait d'union.

    Avec une minuscule et sans trait d'union.
    Devant le nom d'une personne canonisée par l'Église, saint s'écrit avec une minuscule et sans trait d'union : les évangélistes saint Jean, saint Luc, saint Marc et saint Matthieu. « Le bon saint Éloi, lui dit « Ô mon roi» » (chanson populaire). - Mais on écrit : la Sainte Vierge, Saint Louis (v. ci-dessous, 3).
    On écrit également saint avec une minuscule et sans trait d'union lorsque le mot est employé au sens de « qui fait l'objet d'une vénération particulière ; consacré, sacré » : la sainte ampoule, les saints apôtres, le saint chrême, le saint ciboire, les saintes espèces, les saintes huiles, les saints lieux, la sainte messe, les saintes reliques, la sainte table ; la sainte Bible, la sainte Famille ; l'Écriture sainte ; les Lieux saints, la Terre sainte.

    Avec une minuscule et un trait d'union.
    Les noms communs issus de noms de lieux formés avec saint s'écrivent avec une minuscule et un trait d'union ; ils sont invariables : saint-florentin, saint-marcellin, sainte-maure, saint-nectaire, saint-paulin (fromages) ; saint-amour, saint-émilion (vins) ; saint-bernard (chien).
    Les noms communs issus de noms de saints s'écrivent avec une minuscule et un trait d'union.
    Certains sont invariables : saint-honoré (gâteau), saint-pierre (poisson), tout le saint-frusquin et à la saint-glinglin (expressions populaires sur des saints imaginaires).
    D'autres prennent la marque du pluriel : sainte-barbe (des saintes-barbes ; terme de marine ancien), sainte-nitouche (des saintes-nitouches, formation plaisante).

    Les noms communs désignant les membres d'un groupe et dérivés d'un nom propre formé avec saint- s'écrivent avec une minuscule et avec un trait d'union.
    On écrit : un saint-cyrien, un saint-simonien. - Plur. : des saint-cyriens, des saint-simoniens (saint reste invariable).

    Il est d'usage d'écrire : notre saint-père le pape (mais le Saint-Père) ; le saint-synode (plur. : les saints-synodes).

    Avec une majuscule et sans trait d'union. Il est d'usage d'écrire avec une majuscule et sans trait d'union : la Sainte Vierge et Saint Louis (Louis IX). - On écrit également sans trait d'union le Saint Empire romain germanique.

    Avec une majuscule et un trait d'union. Saint s'écrit avec une majuscule et se joint au nom qui le suit par un trait d'union dans les désignations de fêtes ou d'églises, dans les noms d'ordres religieux, dans les noms de lieux et de monuments : « Quand il pleut à la Saint-Médard, il pleut quarante jours plus tard » (dicton populaire) ; vous serez payé à la Saint-Michel ; l'église Saint-Gervais-et-Saint-Protais ; l'ordre de Saint-Benoît ; la société Saint-Vincent-de-Paul ; vivre à Saint-Dizier ; la rue Saint-Vincent ; les portes Saint-Denis et Saint-Martin, à Paris ; la gare Saint-Charles, à Marseille.
    Il est d'usage d'écrire avec une majuscule et un trait d'union : la Sainte-Alliance, le Saint-Esprit ou l'Esprit-Saint ; le Saint-Office ; le Saint-Père (mais : notre saint-père le pape) ; le Saint-Siège ; la Sainte-Trinité.

Citations avec saint


  • Jean Racine (La Ferté-Milon 1639-Paris 1699)
    Pensez-vous être saint et juste impunément ?
    Athalie, I, 1, Abner

  • Guillaume Apollinaire de Kostrowitzky, dit Guillaume Apollinaire (Rome 1880-Paris 1918)
    […] L'hérésiarque était pareil à tous les hommes car tous sont à la fois pécheurs et saints quand ils ne sont pas criminels et martyrs.
    L'Hérésiarque et Cie, Stock
  • Charles Baudelaire (Paris 1821-Paris 1867)
    Avant tout, être un grand homme et un saint pour soi-même.
    Mon cœur mis à nu
  • Henri Estienne (Paris 1528-Lyon 1598)
    Il n'est miracles que de vieux saints.
    Apologie pour Hérodote
  • Jean de La Fontaine (Château-Thierry 1621-Paris 1695)
    […] on nous ruine en fêtes ;
    L'une fait tort à l'autre ; et Monsieur le curé
    De quelque nouveau saint charge toujours son prône.

    Fables, le Savetier et le Financier
  • Oscar Vladislas de Lubicz-Milosz, dit O. V. de L. Milosz (Tchereïa, Lituanie, 1877-Fontainebleau 1939)
    Il n'y a que les oiseaux, les enfants et les saints qui soient intéressants.
    Propos rapporté par A. Godoy in Milosz, poète de l'amour
  • Gérard Labrunie, dit Gérard de Nerval (Paris 1808-Paris 1855)
    La sainte de l'abîme est plus sainte à mes yeux !
    Les Chimères, Artémis
  • Germain Nouveau (Pourrières 1851-Pourrières 1920)
    Toutes les femmes sont des saintes,
    Surtout celles qui sont enceintes […].

    Valentines, Sphinx , Gallimard
  • Charles Péguy (Orléans 1873-Villeroy, Seine-et-Marne, 1914)
    J'aime mieux un saint qui a des défauts qu'un pécheur qui n'en a pas.
    Le Mystère des saints Innocents, Gallimard
  • Georg Christoph Lichtenberg (Ober-Ramstadt 1742-Göttingen 1799)
    Les saints sculptés ont eu beaucoup plus d'influence dans le monde que les saints vivants.
    Aphorismes
    Die geschnitzten Heiligen haben in der Welt mehr ausgerichtet als die lebendigen.
    Aphorismen

Mots proches

Parmi ces noms féminins, lequel ne devrait pas se finir par un « u » ?