été

nom masculin

(latin aestas, -atis)

Définitions de été


  • Saison qui suit le printemps et précède l'automne (du solstice de juin [21 ou 22] à l'équinoxe de septembre [22 ou 23], dans l'hémisphère Nord).
  • Période de chaleur correspondant dans les climats tempérés à la saison de l'été : Nous n'avons pas eu d'été cette année.
  • Littéraire. Période de la pleine maturité de quelque chose.

Expressions avec été



  • D'été,

    qui convient à cette saison, qui est relatif à l'été : Tenue d'été.
  • Été de la Saint-Martin,

    derniers beaux jours qui se montrent quelquefois vers le 11 novembre, jour de la Saint-Martin.
  • Été indien,

    belle arrière-saison en Amérique du Nord. (Au Canada, on dit couramment été des Indiens.)

Synonymes et contraires de été


Période de chaleur correspondant dans les climats tempérés...

Contraire :

  • hiver

Période de la pleine maturité de quelque chose..

Contraires :

Homonymes de été



Citations avec été


  • Charles Baudelaire (Paris 1821-Paris 1867)
    Bientôt nous plongerons dans les froides ténèbres ;
    Adieu, vive clarté de nos étés trop courts !

    Les Fleurs du Mal, Chant d'automne
  • abbé Jacques Delille (Clermont-Ferrand 1738-Paris 1813)
    Académie française, 1774
    D'où vient des nuits d'été la lenteur paresseuse […].
    Traduction de l'Énéide
  • Gustave Flaubert (Rouen 1821-Croisset, près de Rouen, 1880)
    Académie française, 1880
    L'été est une saison qui prête au comique. Pourquoi ? Je n'en sais rien. Mais cela est.
    Correspondance, à Tourgueniev, 1874
  • Gustave Flaubert (Rouen 1821-Croisset, près de Rouen, 1880)
    Académie française, 1880
    Été : Toujours exceptionnel.
    Dictionnaire des idées reçues
  • Charles Marie Leconte de Lisle (Saint-Paul, la Réunion, 1818-Louveciennes 1894)
    Académie française, 1886
    Midi, roi des étés, épandu sur la plaine,
    Tombe en nappes d'argent des hauteurs du ciel bleu.
    Tout se tait. L'air flamboie et brûle sans haleine ;
    La terre est assoupie en sa robe de feu.

    Poèmes antiques, Midi
  • Marcel Proust (Paris 1871-Paris 1922)
    […] L'été se marque non moins par ses mouches et moustiques que par ses roses et ses nuits d'étoiles […].
    Jean Santeuil, Gallimard
  • Paul-Jean Toulet (Pau 1867-Guéthary 1920)
    L'amour, au déclin de l'été,
    Ni la mer, ne s'affronte.

    Les Contrerimes, Émile-Paul

Mots proches