Identifiez-vous ou Créez un compte

avulsion dentaire

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Extraction ou délogement d'une dent.

L'avulsion dentaire peut être provoquée (avulsion thérapeutique) ou spontanée, à la suite d'un choc (avulsion traumatique).

AVULSION DENTAIRE THÉRAPEUTIQUE

C'est l'intervention chirurgicale couramment appelée extraction dentaire, au cours de laquelle la dent est éliminée dans son intégralité (couronne et racines).

Indications et déroulement

Cette intervention radicale, devenue rare de nos jours, peut être réalisée :

— lorsque les thérapeutiques habituelles sont inopérantes (atteinte carieuse très étendue, fracture coronoradiculaire, parodontopathie avancée, etc.) ;

— lorsque les dents sont responsables d'encombrement ou de malocclusion (mauvaise imbrication entre les dents des maxillaires supérieur et inférieur gênant la mastication ou engendrant des complications infectieuses ou des problèmes esthétiques). Ainsi, chez l'enfant, la dent définitive peut faire son éruption lorsque la dent de lait est encore sur l'arcade. L'extraction de cette dernière permettra souvent le repositionnement correct de la dent en évolution ;

— en cas de traitement orthodontique ;

— pour prévenir un risque infectieux, avant une opération chirurgicale du cœur ou une radiothérapie des cancers de la face, sur les dents constituant des foyers infectieux.

Une anesthésie locale est généralement pratiquée. L'anesthésie peut être générale lorsqu'il s'agit de retirer des dents de sagesse incluses difficiles, plusieurs dents en même temps, ou encore en face de patients trop anxieux ou de jeunes enfants. La gencive autour de la dent à extraire est décollée, puis la dent est retirée. Le comblement de l'alvéole s'effectue à partir du caillot. Suivant la complexité de l'intervention, l'état de la dent et du malade, des antibiotiques et des anti-inflammatoires peuvent être associés aux analgésiques et aux bains de bouche habituellement prescrits.

Complications

Peu fréquentes en général, elles peuvent prendre la forme d'une alvéolite (inflammation de l'alvéole) ou d'une hémorragie. Les dents qui ont été extraites peuvent être remplacées par des prothèses fixes (bridges) ou amovibles, ou bien par des implants.

AVULSION DENTAIRE TRAUMATIQUE

C'est le délogement d'une dent à la suite d'un choc.

Dans ce cas, l'avulsion s'accompagne parfois d'autres lésions : fracture du rebord alvéolaire, blessure des lèvres. Les incisives supérieures des enfants de 7 à 10 ans sont particulièrement exposées, surtout si elles occupent une position trop antérieure. Lors d'un accident, il faut toujours, si possible, récupérer la ou les dents avulsées ; en effet, on tente souvent de les réimplanter, bien que le pronostic soit très incertain. Il dépend de la survie du ligament parodontal, conditionnée par 3 éléments : la racine de la dent avulsée ne doit être ni grattée ni nettoyée ; la dent doit être réimplantée très rapidement (moins de 1 heure) et conservée, en attendant, dans du sérum physiologique ou du lait ; le traitement effectué par le dentiste doit comprendre une contention et un soin préventif de la racine. Le respect de ces conditions ainsi qu'une sérieuse surveillance radiologique pendant un an favorisent le maintien durable de la dent réimplantée.