En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Philippe VI de Valois

Philippe VI de Valois
Philippe VI de Valois

(1293-Nogent-le-Roi 1350), roi de France (1328-1350), premier souverain de la dynastie des Valois, branche cadette des Capétiens.

1. Le successeur du dernier Capétien

Lorsque meurt sans héritier mâle le dernier Capétien direct, Charles IV le Bel, en février 1328, son cousin Philippe de Valois (fils de Charles de Valois et de Marguerite de Sicile) est proclamé régent du royaume.

Mais cette décision ne peut être que temporaire et se pose la grave question de la succession au trône de France. Réunis en avril, les barons choisissent finalement le régent, un « Français » (neveu de Philippe IV le Bel et petit-fils de Philippe III le Hardi), écartant ainsi la candidature du roi Édouard III d’Angleterre (petit-fils par sa mère de Philippe IV le Bel). Dès son accession au trône, Philippe VI assoit son autorité en répondant valeureusement à l’appel du comte de Flandre, en proie à la révolte des villes flamandes (bataille de Cassel, août 1328).

2. Le début de la guerre de Cent Ans

En 1337, Édouard III relance la question de la succession au trône de France en se proclamant roi de France : c'est le début de la guerre de Cent Ans. Les défaites françaises se succèdent sur mer (→ bataille de L'Écluse, 24 juin 1340) et sur terre (→ bataille de Crécy, 26 août 1346). Après onze mois de siège, les Anglais prennent la ville de Calais en août 1347.

Le royaume de France subit alors une grave crise morale, à laquelle s’adjoint une crise économique due aux mauvaises récoltes et à l’inflation des prix. Dans le même temps, la peste noire, qui débarque dans le port de Marseille en 1347, dépeuple la France, comme le reste de l'Europe. À court de subsides, Philippe VI réunit plusieurs fois les états généraux, recourt aux expédients, généralise la gabelle.

Inscrit dans une période de désastres, le règne de Philippe VI de Valois a pourtant vu l’accroissement du royaume de France, avec l’acquisition du Dauphiné, acheté au Dauphin de Vienne, et de Montpellier, achetée au roi de Majorque.

Pour en savoir plus, voir l'article Valois.