En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

concerto

(italien concerto)

Œuvre musicale pour un ou plusieurs instruments solistes et orchestre.

Apparu au xviie s. (G. Gabrieli, Monteverdi, Viadana, Schütz), le concerto se stabilise (1650-1750) en une forme exclusivement instrumentale, qui suivra deux schémas principaux : 1° le concerto grosso, alternance de quatre à six mouvements vifs et lents, met en présence deux ou plusieurs solistes (concertino), opposés à l'orchestre (ripieno) ; 2° le concerto solo, comportant un mouvement lent encadré de deux mouvements vifs, oppose un soliste à l'orchestre. Vivaldi, J. S. Bach, Händel, Telemann s'y sont illustrés. Faisant appel d'abord aux cordes, au clavecin et à la flûte, le concerto s'élargira à d'autres instruments solistes (piano, cor, trompette, hautbois, etc.). Les fils de Bach, Mozart, Haydn, Boccherini ont écrit les plus beaux concertos de l'époque classique. Le genre favorisera la virtuosité, notamment chez les compositeurs romantiques, postromantiques et modernes (Paganini, Liszt, Tchaïkovski, Rakhmaninov, Saint-Saëns, Ravel, Prokofiev, Bartók). D'autres trouveront le moyen d'exprimer un dialogue plus personnel (Beethoven, Chopin, Brahms, Grieg, Berg).