En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

absolutisme

(de absolu, d'après le latin absolutus)

Système politique dans lequel le pouvoir est concentré entre les mains du souverain, qui en exerce tous les attributs (législation, justice, administration).

L'absolutisme, né en réaction contre la féodalité pour asseoir le pouvoir royal, caractérise les monarchies européennes des xvie-xviie s. : Angleterre des Tudors, Espagne, France, Prusse. Des théoriciens, tels le juriste français Jean Bodin ou le philosophe anglais Thomas Hobbes, défendent la puissance souveraine de l'État. Celle-ci est absolue (elle commande et ne reçoit aucun commandement), indivisible (elle se délègue tout entière à une seule personne, le monarque) et perpétuelle. Le roi, aidé de ses conseils, devient la source à peu près unique de la loi (Rex Lex). Le Parlement conserve son droit d'enregistrement, de remontrances, sans avoir les moyens pratiques de barrer la route au despotisme du souverain. S'appuyant sur la légitimité de droit divin, l'absolutisme ne trouve de limites, dans la France de Louis XIV par exemple, que dans les coutumes et les lois fondamentales du royaume.