En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

DictionnaireMaj Français

Dictionnaire français-anglaisDictionnaire français-espagnolDictionnaire français-allemandDictionnaire français-italienDictionnaire français-arabeDictionnaire français-chinois

Correcteur

Un correcteur d'orthographe et de grammaire gratuit pour corriger tous vos textes

Je teste

Forum

Aucun sujet n'est lié à cet article. Soyez le premier à réagir.

Poser une question

Mots proches


Expressions avec porte

 porte

nom féminin

(latin porta)



  • À la porte !,

    se dit à quelqu'un pour le chasser.
  • À la porte,

    dehors, sur le seuil de la maison, ou dehors avec l'impossibilité d'entrer.
  • À la porte de, aux portes de,

    tout près de : Les manifestants sont aux portes de Paris.
  • Littéraire.

    Aux portes de la vie, de la mort,

    aux premiers instants, aux derniers instants de la vie.
  • Balayer devant sa porte,

    s'attaquer à ses propres erreurs avant de critiquer celles des autres.
  • Familier.

    C'est la porte à côté,

    c'est tout près d'ici.
  • C'est la porte ouverte à,

    cela va inéluctablement entraîner quelque chose.
  • De porte à porte,

    du point de départ au point d'arrivée.
  • De porte en porte,

    de maison en maison, d'un appartement à l'autre.
  • Entre deux portes,

    très rapidement, sans accorder beaucoup d'attention.
  • Entrer par la grande porte,

    entrer dans une entreprise, une administration directement à un poste important.
  • Fermer, défendre, refuser, interdire sa porte à quelqu'un,

    refuser de le recevoir.
  • Fermer la porte à quelque chose,

    le refuser, l'exclure.
  • Frapper, sonner à la bonne (mauvaise) porte,

    s'adresser à la personne qui convient (qui ne convient pas).
  • Laisser quelque chose à la porte,

    abandonner certaines habitudes, certaines considérations, certains sentiments en abordant une situation nouvelle.
  • La porte !,

    fermez la porte.
  • Familier.

    Mettre, flanquer, ficher, foutre (populaire) quelqu'un à la porte,

    le chasser, le renvoyer, le congédier.
  • Opération, journée porte(s) ouverte(s),

    possibilité offerte au public de visiter les locaux d'une entreprise, d'un service public, etc., pendant un temps limité.
  • Ouvrir la porte à,

    donner à quelque chose la possibilité d'avoir lieu.
  • Ouvrir toutes les portes (à quelqu'un),

    l'introduire partout où il peut rencontrer des personnes influentes.
  • Porte de sortie,

    moyen de se tirer d'affaire.
  • Prendre la porte,

    sortir d'une manière plus ou moins volontaire, ou brusque.
Architecture
  • Porte triomphale,

    sorte d'arc de triomphe.
Bâtiment
  • Porte basculante,

    porte, généralement de grande largeur, qui peut se relever à l'horizontale contre le plafond à l'aide d'un système de bras articulés.
  • Porte composée,

    ensemble formé de vantaux accolés ou de vantaux et de châssis superposés, séparés par des parties dormantes.
  • Porte coulissante ou roulante,

    porte à un ou plusieurs vantaux ouvrant par translation horizontale dans leur plan.
  • Porte coupée,

    porte scindée horizontalement, vers son milieu, en deux vantaux qui peuvent être mus indépendamment.
  • Porte vitrée,

    dont la partie supérieure, au moins, est munie de vitres.
Couture
  • Porte d'agrafe,

    anneau dans lequel passe une agrafe pour tenir un vêtement fermé.
Droit
  • Contribution des portes et fenêtres,

    ancien impôt direct établi sur le nombre et la qualité des ouvertures des immeubles appartenant au contribuable. (Il fut supprimé en 1925.)