En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

DictionnaireMaj Français

Dictionnaire français-anglaisDictionnaire français-espagnolDictionnaire français-allemandDictionnaire français-italienDictionnaire français-arabeDictionnaire français-chinois

Correcteur

Un correcteur d'orthographe et de grammaire gratuit pour corriger tous vos textes

Je teste

Cours de français

Forum

Aucun sujet n'est lié à cet article. Soyez le premier à réagir.

Poser une question

Mots proches

Citations avec poésie

  poésie

nom féminin

(latin poesis, du grec poiêsis, création)



  • Guillaume Apollinaire de Kostrowitzky, dit Guillaume Apollinaire (Rome 1880-Paris 1918)
    [ ] Fondés en poésie nous avons des droits sur les paroles qui forment et défont l'Univers.
    Alcools, Poème lu au mariage d'André Salmon , Gallimard
  • Louis Aragon (Paris 1897-Paris 1982)
    Il n'y a pas de poésie, si lointaine qu'on la prétende des circonstances, qui ne tienne des circonstances sa force, sa naissance et son prolongement.
    Chronique du bel canto , Skira
  • Louis Aragon (Paris 1897-Paris 1982)
    La poésie est le miroir brouillé de notre société. Et chaque poète souffle sur ce miroir : son haleine différemment l'embue.
    Chronique du bel canto , Skira
  • Louis Aragon (Paris 1897-Paris 1982)
    La poésie, notre poésie se lit comme le journal. Le journal du monde qui va venir.
    Chronique du bel canto , Skira
  • Louis Aragon (Paris 1897-Paris 1982)
    Poésie ô danger des mots à la dérive.
    En français dans le texte , Ides et Calendes
  • Louis Aragon (Paris 1897-Paris 1982)
    C'est à la poésie que tend l'homme.
    Il n'y a de connaissance que du particulier.
    Il n'y a de poésie que du concret.

    Le Paysan de Paris , Gallimard
  • Antonin Artaud (Marseille 1896-Ivry-sur-Seine 1948)
    La poésie, c'est de la multiplicité broyée et qui rend des flammes.
    Héliogabale ou l'Anarchiste couronné , Gallimard
  • Théodore de Banville (Moulins 1823-Paris 1891)
    Sans la justesse de l'expression, pas de poésie.
    Petit Traité de poésie française
  • Georges Bataille (Billom 1897-Paris 1962)
    [La poésie, ] le sacrifice où les mots sont victimes.
    L'Expérience intérieure , Gallimard
  • Georges Bataille (Billom 1897-Paris 1962)
    L'éclat de la poésie se révèle hors des moments qu'elle atteint dans un désordre de mort.
    L'Orestie , Éditions des Quatre-Vents
  • Charles Baudelaire (Paris 1821-Paris 1867)
    Tous les grands poètes deviennent naturellement, fatalement, critiques.
    L'Art romantique
  • Charles Baudelaire (Paris 1821-Paris 1867)
    Tout homme bien portant peut se passer de manger pendant deux jours - de poésie, jamais.
    L'Art romantique
  • Albert Béguin (La Chaux-de-Fonds 1901-Rome 1957)
    La solitude de la poésie et du rêve nous enlève à notre désolante solitude.
    Poésie de la présence , Le Seuil
  • Nicolas Boileau dit Boileau-Despréaux (Paris 1636-Paris 1711)
    Mais dans l'art dangereux de rimer et d'écrire,
    Il n'est pas de degré du médiocre au pire.

    L'Art poétique
  • abbé Henri Brémond (Aix-en-Provence 1865-Arthez-d'Asson, Pyrénées-Atlantiques, 1933)
    Académie fran¸aise, 1923
    Pour lire un poème comme il faut, je veux dire poétiquement, il ne suffit pas, et, d'ailleurs, il n'est pas toujours nécessaire, d'en saisir le sens.
    La Poésie pure , Champion
  • abbé Henri Brémond (Aix-en-Provence 1865-Arthez-d'Asson, Pyrénées-Atlantiques, 1933)
    Académie fran¸aise, 1923
    Tout poème doit son caractère proprement poétique à la présence, au rayonnement, à l'action transformante et unifiante d'une réalité mystérieuse, que nous appelons poésie pure.
    La Poésie pure , Champion
  • André Breton (Tinchebray, Orne, 1896-Paris 1966)
    La poésie n'a de rôle à jouer qu'au-delà de la philosophie.
    Les Pas perdus , Gallimard
  • André de Chénier (Constantinople 1762-Paris 1794)
    L'art ne fait que des vers : le cur seul est poète.
    Élégies
  • Jean Cocteau (Maisons-Laffitte 1889-Milly-la-Forêt 1963)
    Académie fran¸aise, 1955
    La poésie cesse à l'idée. Toute idée la tue.
    La Difficulté d'être , Éditions du Rocher
  • Jean Cocteau (Maisons-Laffitte 1889-Milly-la-Forêt 1963)
    Académie fran¸aise, 1955
    La poésie est une religion sans espoir.
    Journal d'un inconnu , Grasset
  • René Daumal (Boulzicourt, Ardennes, 1908-Paris 1944)
    Comme la magie, la poésie est noire ou blanche, selon qu'elle sert le sous-humain ou le surhumain.
    Poésie noire et poésie blanche , Gallimard
  • Guillaume de Salluste, seigneur Du Bartas (Montfort, près d'Auch, 1544-Condom 1590)
    Tout art s'apprend par art, la seule poésie
    Est un pur don céleste.

    L'Uranie
  • Gustave Flaubert (Rouen 1821-Croisset, près de Rouen, 1880)
    Académie fran¸aise, 1880
    Il y a de par le monde une conjuration générale et permanente contre deux choses, à savoir, la poésie et la liberté ; les gens de goût se chargent d'exterminer l'une, comme les gens d'ordre de poursuivre l'autre.
    Correspondance, à Louise Colet, 1852
  • Edmond Haraucourt (Bourmont, Haute-Marne, 1856-Paris 1941)
    Les plus beaux vers sont ceux qu'on n'écrira jamais.
    Seul , Charpentier
  • Victor Hugo (Besançon 1802-Paris 1885)
    [ ] Oui, brigand, jacobin, malandrin,
    J'ai disloqué ce grand niais d'alexandrin.

    Les Contemplations, Quelques Mots à un autre, I, 26
  • Victor Hugo (Besançon 1802-Paris 1885)
    Mes vers fuiraient, doux et grêles,
    Vers votre jardin si beau,
    Si mes vers avaient des ailes
    Des ailes comme l'oiseau.

    Les Contemplations, Quelques Mots à un autre, II, 2
  • Victor Hugo (Besançon 1802-Paris 1885)
    La poésie c'est tout ce qu'il y a d'intime dans tout.
    Odes et Poésies diverses, Préface
  • Alphonse de Prât de Lamartine (Mâcon 1790-Paris 1869)
    [La Poésie] doit se faire peuple.
    Les Méditations, préface
  • Isidore Ducasse, dit le comte de Lautréamont (Montevideo 1846-Paris 1870)
    [ ] La poésie est la géométrie par excellence. Depuis Racine la poésie n'a pas progressé d'un millimètre. Elle a reculé. Grâce à qui ? aux Grandes-Têtes-Molles de notre époque.
    Poésies, I
    Commentaire
    Lamartine, Hugo, Musset se sont métamorphosés volontairement en femmelettes. Ce sont les Grandes-Têtes-Molles de notre époque. (Lettre d'Isidore Ducasse au banquier Darasse, 12 mars 1870.)
  • Isidore Ducasse, dit le comte de Lautréamont (Montevideo 1846-Paris 1870)
    Les jugements sur la poésie ont plus de valeur que la poésie. Ils sont la philosophie de la poésie.
    Poésies, II
  • Isidore Ducasse, dit le comte de Lautréamont (Montevideo 1846-Paris 1870)
    La poésie doit avoir pour but la vérité pratique.
    Poésies, II
  • Isidore Ducasse, dit le comte de Lautréamont (Montevideo 1846-Paris 1870)
    La poésie doit être faite par tous. Non par un.
    Poésies, II
  • Michel Leiris (Paris 1901-Saint-Hilaire, Essonne, 1990)
    Toute poésie vraie est inséparable de la Révolution.
    Brisées , Mercure de France
  • Jules Lemaitre (Vennecy, Loiret, 1853-Tavers, Loiret, 1914)
    Académie fran¸aise, 1895
    Notre poésie a toujours trop ressemblé à de la belle prose. Ceux mêmes qui y ont mis le moins de raison en ont encore trop mis.
    Les Contemporains , S.I.L.
  • Michel Eyquem de Montaigne (château de Montaigne, aujourd'hui commune de Saint-Michel-de-Montaigne, Dordogne, 1533-château de Montaigne, aujourd'hui commune de Saint-Michel-de-Montaigne, Dordogne, 1592)
    On peut faire le sot partout ailleurs, mais non en la poésie.
    Essais, II, 17
  • Gérard Labrunie, dit Gérard de Nerval (Paris 1808-Paris 1855)
    Le vrai, c'est le faux - du moins en art et en poésie.
    Les Nuits d'octobre, la Femme mérinos
  • Jean Paulhan (Nîmes 1884-Neuilly-sur-Seine 1968)
    Académie fran¸aise, 1963
    La poésie (et la politique) sont, pour une part, une façon d'utiliser au mieux la folie.
    Lettre à J. Debû-Bridel
  • André Pieyre de Mandiargues (Paris 1909-Paris 1991)
    La poésie, comme l'art, est inséparable de la merveille.
    L'Âge de craie , Gallimard
  • André Pieyre de Mandiargues (Paris 1909-Paris 1991)
    L'histoire, la révolution, l'amour ne vont à leurs hauts paroxysmes que par la folie de la poésie.
    Le Troisième Belvédère , Gallimard
  • Nicolas Poussin (Villers, près des Andelys, 1594-Rome 1665)
    Les couleurs dans la peinture sont comme des leurres qui persuadent les yeux, comme la beauté des vers dans la poésie.
    Observations sur la peinture
  • Raymond Radiguet (Saint-Maur-des-Fossés 1903-Paris 1923)
    La poésie tient plus de la précision que du vague.
    Le Bal du comte d'Orgel , Grasset
  • Arthur Rimbaud (Charleville 1854-Marseille 1891)
    La Poésie ne rythmera plus l'action ; elle sera en avant.
    Correspondance, à Paul Demeny, 15 mai 1871
  • Charles de Marguetel de Saint-Denis de Saint-Évremond (Saint-Denis-le-Gast, Manche, 1613-Londres 1703)
    La poésie demande un génie particulier, qui ne s'accommode pas trop avec le bon sens. Tantôt, c'est le langage des dieux, tantôt c'est le langage des fous, rarement celui d'un honnête homme.
    Sur les caractères des tragédies, De la poésie
  • Nathalie Sarraute (Ivanovo, Russie, 1900-Paris 1999)
    La poésie, dans une uvre, c'est ce qui fait apparaître l'invisible.
    Tel quel, n° 9
  • Jules Supervielle (Montevideo, Uruguay, 1884-Paris 1960)
    Faire en sorte que l'ineffable nous devienne familier tout en gardant ses racines fabuleuses.
    En songeant à un art poétique , Gallimard
  • Henri Thomas (Anglemont, Vosges, 1912-Paris 1993)
    Est en dessous du sujet toute critique qui ne participe pas de la poésie même.
    La Chasse aux trésors , Gallimard
  • Paul Valéry (Sète 1871-Paris 1945)
    Bêtise et poésie. Il y a des relations subtiles entre ces deux ordres. L'ordre de la bêtise et celui de la poésie.
    Calepin d'un poète , Gallimard
  • Paul Verlaine (Metz 1844-Paris 1896)
    De la musique avant toute chose,
    Et pour cela préfère l'Impair,
    Plus vague et plus soluble dans l'air,
    Sans rien en lui qui pèse ou qui pose.

    Jadis et naguère, Art poétique , Messein
  • François Marie Arouet, dit Voltaire (Paris 1694-Paris 1778)
    Un mérite de la poésie dont bien des gens ne se doutent pas, c'est qu'elle dit plus que la prose, et en moins de paroles que la prose.
    Mélanges de philosophie, Des poètes
  • Horace en latin Quintus Horatius Flaccus (Venusia, Apulie, 65-Rome ? 8 avant J.-C.)
    Des vers ne peuvent plaire ni durer longtemps, s'ils ont été écrits par des buveurs d'eau.
    Épîtres, I, XIX, 2-3
    Nulla placere diu nec vivere carmina possunt, quae scribuntur aquae potoribus
    Commentaire
    On a surtout retenu les deux derniers mots, que l'on emploie par dédain ou dérision. Le proverbe était d'origine grecque. On dit en français : les méchants sont buveurs d'eau.
  • Federico García Lorca (Fuente Vaqueros 1898-Víznar 1936)
    La poésie, c'est quelque chose qui marche par les rues.
    La poesía es algo que anda por las calles.
    Al habla con F. García Lorca, 1936
  • Federico García Lorca (Fuente Vaqueros 1898-Víznar 1936)
    Toutes les choses ont leur mystère, et la poésie, c'est le mystère de toutes les choses.
    Todas las cosas tienen su misterio, y la poesía es el misterio que tienen todas las cosas.
    Al habla con F. García Lorca, 1936
  • Thomas Babington Macaulay, baron Macaulay (Rothley Temple, Leicestershire, 1800-Campden Hill, Londres, 1859)
    À mesure qu'avance la civilisation, la poésie, presque nécessairement, décline.
    As civilisation advances, poetry almost necessarily declines.
    Literary Essays, Milton
  • Vladimir Vladimirovitch Maïakovski (Bagdadi, aujourd'hui Maïakovski, Géorgie, 1893-Moscou 1930)
    La poésie, c'est comme le radium ; pour en obtenir un gramme, il faut des années d'effort.
    Entretien sur la poésie avec un inspecteur des finances
  • Léonard de Vinci (Vinci, près de Florence, 1452-château de Cloux, aujourd'hui Clos-Lucé, près d'Amboise, 1519)
    La peinture est poésie muette, la poésie peinture aveugle.
    Traité de la peinture
    La Pittura è una Poesia muta, e la Poesia è una Pittura cieca.
    Trattato della Pittura