pardon

nom masculin

(de pardonner)

Définitions de pardon


  • Fait de ne pas tenir rigueur d'une faute ; rémission d'une offense : Accorder son pardon.
  • Absolution du péché par un prêtre après la confession.
  • Formule de l'absolution.
  • Indulgence qui était accordée le jour où l'on célébrait la mémoire du saint patron de la paroisse ; fête religieuse, pèlerinage, etc., destinés à célébrer cet événement.

Expressions avec pardon



  • Demander pardon (à quelqu'un),

    présenter des excuses pour une faute commise.
  • Grand pardon,

    nom français du Yom Kippour.
  • Familier. Pardon !, Mais pardon !,

    exclamations admiratives ou emphatiques : La mère est déjà jolie, mais alors la fille, pardon !
  • Pardon de la batellerie,

    cérémonies religieuses traditionnellement organisées dans les grands centres mariniers tels que Conflans-Sainte-Honorine.

Citations avec pardon


  • Honoré de Balzac (Tours 1799-Paris 1850)
    Le cœur d'une mère est un abîme au fond duquel se trouve toujours un pardon.
    La Femme de trente ans
  • Pierre Augustin Caron de Beaumarchais (Paris 1732-Paris 1799)
    […] La colère chez les bons cœurs, n'est qu'un besoin pressant de pardonner !
    La Mère coupable, IV, 18
  • Alfred Capus (Aix 1858-Neuilly 1922)
    Académie française, 1914
    Dans le pardon de la femme, il y a de la vertu ; mais dans celui de l'homme, il y a du vice.
    La Traversée, L'Illustration
  • André Chamson (Nîmes 1900-Paris 1983)
    Académie française, 1956
    Rien n'est peut-être plus égoïste que le pardon.
    On ne voit pas les cœurs, Gallimard
  • Paul Claudel (Villeneuve-sur-Fère, Aisne, 1868-Paris 1955)
    Celui qui aime beaucoup ne pardonne pas facilement.
    L'Otage, I, 1, Coûfontaine , Gallimard
  • Louis Émié (1900-1967)
    La nuit n'attend que nous pour boire une eau plus pure :
    L'éloge d'une larme est celui du pardon.

    La Nuit, Seghers
  • François de Salignac de La Mothe-Fénelon (château de Fénelon, Périgord, 1651-Cambrai 1715)
    D'ordinaire ceux qui gouvernent les enfants ne leur pardonnent rien, et se pardonnent tout à eux-mêmes.
    De l'éducation des filles
  • Victor Hugo (Besançon 1802-Paris 1885)
    Vous avez fait, mon Dieu, la vie et la clémence ;
    Et chacun de vos pas est marqué par un don.
    C'est à votre regard que tout amour commence,
    Vous écriviez : Douleur, un ange lut : Pardon.

    Les Tables tournantes de Jersey
  • Jean de La Fontaine (Château-Thierry 1621-Paris 1695)
    Lynx envers nos pareils, et taupes envers nous,
    Nous nous pardonnons tout, et rien aux autres hommes.

    Fables, la Besace
  • Valery Larbaud (Vichy 1881-Vichy 1957)
    On croit pardonner, et ce n'est que faiblesse.
    Amants, heureux amants, Gallimard
  • François, duc de La Rochefoucauld (Paris 1613-Paris 1680)
    Nous pardonnons souvent à ceux qui nous ennuient, mais nous ne pouvons pardonner à ceux que nous ennuyons.
    Maximes
  • Louis XIV (Saint-Germain-en-Laye 1638-Versailles 1715)
    roi de France
    Quiconque pardonne trop souvent punit presque inutilement le reste du temps.
    Mémoires
  • Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux (Paris 1688-Paris 1763)
    J'aurais cru que la gloire de pardonner à ses ennemis valait bien l'honneur de les haïr toujours.
    Le Triomphe de l'amour, III, 3
  • Charles de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu (château de La Brède, près de Bordeaux, 1689-Paris 1755)
    Je pardonne aisément, par la raison que je ne sais pas haïr. Il me semble que la haine est douloureuse.
    Mes pensées
  • Alfred de Musset (Paris 1810-Paris 1857)
    À défaut du pardon, laisse venir l'oubli.
    Poésies, la Nuit d'octobre
  • Paul-Jean Toulet (Pau 1867-Guéthary 1920)
    Le pardon n'est parfois qu'une figure de la vengeance.
    Les Trois Impostures, Émile-Paul
  • François Marie Arouet, dit Voltaire (Paris 1694-Paris 1778)
    Aime la vérité, mais pardonne à l'erreur.
    Discours en vers sur l'homme, De la liberté
  • Ausone en latin Decimus Magnus Ausonius (Burdigala, aujourd'hui Bordeaux, vers 310-vers 395)
    Pardonne beaucoup aux autres ; à toi, rien.
    Ignoscas aliis multa, nil tibi.
    Sapientium sententiae, 3, 4
  • Baldassarre Castiglione (Casatico, Mantoue, 1478-Tolède 1529)
    En pardonnant trop à qui a failli, on fait injustice à qui n'a pas failli.
    Perdonando troppo a chi falla, si fa ingiustizia a chi non falla.
    Il Cortegiano, I
  • Miguel de Cervantès en espagnol Miguel de Cervantes Saavedra (Alcalá de Henares 1547-Madrid 1616)
    Seules errances d'amour
    Sont dignes de pardon.

    Que los yerros por amores
    Son dignos de perdonar.

    La comedia entretenida
  • Filippo Pananti (Ronta, Borgo San Lorenzo, 1766-Florence 1837)
    On pardonne aisément à ceux qu'on n'a pas le pouvoir de punir.
    Aventures et observations, III
    Si perdona facilmente a quelli che non si ha la possanza di castigare.
    Avventure e osservazioni sulle coste di Barberia, III

Mots proches

« Les équipes [grecque] et [turque] se sont affrontées. » Où faut-il mettre un « s » ?