Accueil > langue française > dictionnaire > devoir n.m. - devoirs n.m.pl.

devoir

nom masculin

  • 1. Obligation morale, considérée sous sa forme la plus générale : Avoir le sens du devoir.
  • 2. Obligation particulière imposée par la morale, la loi, un règlement, les conventions sociales, etc. ; tâche à accomplir ; responsabilité, charge : Remplir son devoir de citoyen, ses devoirs religieux.

    Synonymes :

    charge - responsabilité - tâche

  • 3. Travail, exercice d'écolier qui se fait par écrit et en dehors des cours : Des devoirs de vacances.

devoirs

nom masculin pluriel

  • Soutenu. Hommages, marques de civilité, de respect ou de politesse : Présenter ses devoirs à quelqu'un.

Expressions avec devoir

devoir

nom masculin

  • Devoir de mémoire,

    → mémoire.
  • Devoir de secours,

    obligation alimentaire entre époux.
  • Homme, personne de devoir,

    qui a le sens du devoir, qui respecte ses obligations morales.
  • Il est de mon devoir de,

    je dois par obligation morale agir ainsi.
  • Se faire un devoir de,

    s'obliger à.
  • Se mettre en devoir de,

    se disposer à agir ainsi.

devoirs

nom masculin pluriel

  • Les derniers devoirs,

    les honneurs funèbres.

Citations avec devoir


  • Henri Frédéric Amiel (Genève 1821-Genève 1881)
    Le devoir est la nécessité volontaire.
    Journal intime, 5 mai 1848
  • Jean Anouilh (Bordeaux 1910-Lausanne 1987)
    Si nous ne nous conduisons pas tout à fait bien, c'est parce qu'il nous reste, à tous, une vague petite notion de devoir au fond de notre désordre qui fait que nous n'avons pas le courage de nous conduire tout à fait mal.
    Ardèle ou la Marguerite, le comte , La Table Ronde
  • Charles Baudelaire (Paris 1821-Paris 1867)
    Faire son devoir tous les jours, et se fier à Dieu pour le lendemain.
    Fusées
  • Louis, vicomte de Bonald (château du Monna, près de Millau, 1754-château du Monna, près de Millau, 1840)
    Académie française, 1816
    Dans les crises politiques, le plus difficile pour un honnête homme n'est pas de faire son devoir, mais de le connaître.
    Considérations sur la Révolution française
  • Albert Camus (Mondovi, aujourd'hui Deraan, Algérie, 1913-Villeblevin, Yonne, 1960)
    Je ne connais qu'un seul devoir, et c'est celui d'aimer.
    Carnets, Gallimard
  • Alfred Capus (Aix 1858-Neuilly 1922)
    Académie française, 1914
    Le devoir, l'honneur ! Des mots à qui on fait dire ce qu'on veut, comme aux perroquets.
    Mariage bourgeois, Fayard
  • François René, vicomte de Chateaubriand (Saint-Malo 1768-Paris 1848)
    C'est le devoir qui crée le droit et non le droit qui crée le devoir.
    Mémoires d'outre-tombe
  • Paul Claudel (Villeneuve-sur-Fère, Aisne, 1868-Paris 1955)
    Le devoir est toujours au-dessus.
    Journal, Gallimard
  • Paul Claudel (Villeneuve-sur-Fère, Aisne, 1868-Paris 1955)
    Fais-leur comprendre qu'ils n'ont d'autre devoir au monde que de la joie !
    Le Père humilié, II, 2, le pape Pie , Gallimard
  • Auguste Comte (Montpellier 1798-Paris 1857)
    Nul ne possède d'autre droit que celui de toujours faire son devoir.
    Système de politique positive
  • Pierre Corneille (Rouen 1606-Paris 1684)
    Faites votre devoir, et laissez faire aux dieux.
    Horace, II, 8, le vieil Horace
  • Denis Diderot (Langres 1713-Paris 1784)
    Il n'y a qu'un devoir, c'est d'être heureux.
    Entretiens
  • Alexandre Dumas dit Dumas fils (Paris 1824-Marly-le-Roi 1895)
    Le devoir […] est ce qu'on exige des autres.
    Denise
  • Charles Fourier (Besançon 1772-Paris 1837)
    Tous ces caprices philosophiques appelés des devoirs n'ont aucun rapport avec la nature.
    Théorie de l'unité universelle
  • Eugène Labiche (Paris 1815-Paris 1888)
    Académie française, 1880
    Il y a des circonstances où le mensonge est le plus saint des devoirs.
    Les Vivacités du capitaine Tic
  • Valery Larbaud (Vichy 1881-Vichy 1957)
    Le Devoir, c'était le nom que la bourgeoisie avait donné à sa lâcheté morale.
    A. O. Barnabooth, Journal intime , Gallimard
  • Marguerite Hessein, Mme de La Sablière (Paris 1636-Paris 1693)
    Tout le devoir ne vaut pas une faute qui s'est commise par tendresse.
    Pensées chrétiennes
  • Jules Renard (Châlons, Mayenne, 1864-Paris 1910)
    Si tu veux être sûr de toujours faire ton devoir, fais ce qui t'est désagréable.
    Journal, 15 août 1898 , Gallimard
  • Jean Rostand (Paris 1894-Ville-d'Avray 1977)
    Académie française, 1959
    Pour ceux qui ont l'austérité trop facile, le devoir peut être dans le plaisir.
    Carnet d'un biologiste, Stock
  • Jean-Jacques Rousseau (Genève 1712-Ermenonville, 1778)
    S'il faut obéir par force on n'a pas besoin d'obéir par devoir.
    Du contrat social
  • Simone Weil (Paris 1909-Londres 1943)
    Seul est éternel le devoir envers l'être humain comme tel.
    L'Enracinement, Gallimard
  • Theodor Fontane (Neuruppin, Brandebourg, 1819-Berlin 1898)
    Notre affaire ce n'est pas la joie de vivre, ce n'est même pas l'amour, l'amour véritable, notre affaire c'est le devoir. Et c'est là quelque chose de spécifiquement prussien.
    Was uns obliegt, ist nicht die Lust des Lebens, auch nicht einmal die Liebe, die wirkliche, sondern lediglich die Pflicht. Es ist dies außerdem auch etwas speziell Preußisches.
    Der Stechlin
  • Frédéric II, le Grand (Berlin 1712-Potsdam 1786)
    roi de Prusse
    Il n'est pas important que je vive, mais il est important que je fasse mon devoir.
    Lettre au marquis d'Argens, 1760
    Es ist nicht wichtig, daß ich lebe, wohl aber daß ich meine Pflicht tue.
  • Francisco Gómez de Quevedo y Villegas (Madrid 1580-Villanueva de los Infantes 1645)
    La dernière vilenie de l'âme est la crainte de son devoir.
    La última villanía del ánimo es temer su obligación.
    La constancia y paciencia del santo Job
  • George Bernard Shaw (Dublin 1856-Ayot Saint Lawrence, Hertfordshire, 1950)
    Lorsqu'un imbécile fait quelque chose dont il a honte, il déclare toujours que c'est son devoir.
    When a stupid man is doing something he is ashamed of, he always declares that it is his duty.
    Cesar and Cleopatra, III

Mots proches

Quel mode convient-il d'employer à la suite de la locution « après que » ?