Accueil > langue française > dictionnaire > accuser v.t. - être accusé v.pass. - s'accuser v.pr.

accuser

verbe transitif Conjugaison

(latin accusare)

  • 1. Déférer quelqu'un en justice pour un délit ou un crime.

    Synonymes :

    attaquer - citer - inculper - poursuivre

  • 2. Reprocher à quelqu'un une faute, un délit ou toute action ou attitude jugée blâmable : On m'accuse d'avoir menti.

    Synonymes :

    attaquer - blâmer - charger - critiquer - dénoncer - faire grief à - incriminer - reprocher à

    Contraires :

    décharger - défendre - disculper - innocenter - justifier - laver

  • 3. Tenir quelque chose pour responsable d'une situation, d'un événement fâcheux : Il accuse le sort, la malchance.
  • 4. En parlant de quelque chose, signaler quelqu'un comme coupable : Tout l'accuse de ce vol.
  • 5. Montrer, témoigner, mettre en évidence un état, une caractéristique : Visage dont les traits accusent une grande fatigue.

    Synonymes :

    indiquer - marquer - révéler - singaler - témoigner - trahir

  • 6. Souligner une forme, la mettre en relief ; accentuer, faire ressortir : La lumière accusait les traits de son visage.

    Synonymes :

    accentuer - marquer - souligner

    Contraires :

    atténuer - estomper

  • 7. Indiquer quelque chose de manière très marquée : Les ventes accusent une forte baisse.

être accusé

verbe passif

  • Être accentué, ressortir : Traits bien accusés.

    Synonymes :

    accentué - fort - prononcé - souligné

s'accuser

verbe pronominal Conjugaison

  • 1. S'avouer coupable de quelque chose : Qui s'excuse s'accuse.

    Synonymes :

    avouer - confesser

  • 2. Être mis en relief, se renforcer, s'accentuer.

    Contraires :

    disparaître - s'effacer - s'estomper

Expressions avec accuser

accuser

verbe transitif Conjugaison

  • Familier. Accuser le coup,

    montrer par son attitude qu'on a été durement affecté par un événement, une attaque.
  • Accuser réception de quelque chose,

    notifier à l'expéditeur la réception de quelque chose.

Citations avec accuser


  • Émile Zola (Paris 1840-Paris 1902)
    J'accuse.

    Commentaire
    Le 22 décembre 1894, les autorités militaires avaient condamné le capitaine Dreyfus pour crime de trahison. À la suite d'une demande de révision du procès, certaines irrégularités du dossier furent mises en évidence, et, le 13 janvier 1898, Émile Zola, dans une lettre ouverte au président de la République qui avait pour titre J'accuse, attaquait dans le journal l'Aurore ces mêmes autorités. Les chefs de l'armée la jugèrent diffamatoire, et Zola fut iniquement condamné à un an de prison et à 3 000 francs d'amende.

Mots proches

Quel accent différencie l'habitant d'une colonie d'une partie de l'intestin ?