En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Assour ou Assur

aujourd'hui al-Charqat (en Iraq)

Cité de Mésopotamie, sur la rive droite du Tigre, qui connut une longue histoire avant de donner naissance, au xive siècle avant J.-C., au royaume d'Assyrie.

Fondée au xxvie siècle avant J.-C. sur un plateau dominant le Tigre par une population imprégnée de culture sumérienne, elle devient rapidement importante. Au xxiiie siècle avant J.-C., libérée de la domination du roi Ibloul-Il de Mari, Assour est gouvernée par le premier de ses souverains, Thoudia. Ses successeurs dépendent des rois d'Akkad (xxiie siècle avant J.-C.), puis de la IIIe dynastie d'Our (xxie siècle avant J.-C.).

Après 2003 avant J.-C., Assour redevient indépendante. Sa population, qui parle un dialecte akkadien (l'assyrien), obéit à des ensi (« vicaires » du dieu Assour, qui, seul, a droit au titre royal à Assour). Leur pouvoir est limité par la noblesse de fonction, qui fournit les magistrats éponymes. À cette époque, la cité tire de gros profits du commerce des métaux, qui nous est connu par les tablettes de Kültepe (dites de Cappadoce).

Vers 1816 avant J.-C., Assour est conquise par l'Amorrite Shamshi-Adad Ier (mort v. 1781 avant J.-C.), qui, devenu maître de la haute Mésopotamie, porte le titre de roi. Son fils et héritier Ishme-Dagan ne conserve que la ville d'Assour et les localités voisines, avant d'être dépossédé de sa capitale par Hammourabi de Babylone (1754 ? avant J.-C.). Ce qui reste du territoire d'Assour est disputé entre plusieurs dynasties rivales.

Réunifié (v. 1567 avant J.-C.), l'État d'Assour passe sous la souveraineté du Mitanni. Après l'effondrement de cet empire (v. 1365), son sujet d'Assour, Assour-ouballith Ier (1366-1330 avant J.-C.), se libère, saisit une partie du Mitanni et se proclame roi : en effet, sa domination s'exerce sur un vaste territoire, étranger jusque-là à la cité d'Assour. C'est le début de l'Assyrie, qui durera jusqu'en 609 avant J.-C.

À partir du xiiie siècle avant J.-C., les rois assyriens, gênés par les franchises d'Assour, la quittent volontiers pour des villes neuves, plus dociles. Lors de la chute de l'Assyrie, la cité est détruite par les Mèdes (614 avant J.-C.). Son site est réoccupé, du Ier au IIIe après J.-C., par une ville parthe.

Pour en savoir plus, voir l'article Assyrie.