En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Mitanni ou Hanigalbat ou Hourri

Empire qui domina le nord de la Mésopotamie du xvie au xive siècle avant J.-C.

Ses souverains, dont les noms seraient d'origine indo-aryenne, s'appuient sur une noblesse guerrière hourrite ; ils exercent leur souveraineté sur une foule de royaumes sujets, du Zagros à l'Oronte, de l'Araxe à l'Euphrate moyen. Leur domination en Syrie est ébranlée par les campagnes du pharaon Thoutmosis III (1482-1463) et du Hittite Toudhaliya II (v. 1430). Le Mitanni choisit alors une alliance avec l'Égypte, qui débute sous le pharaon Thoutmosis V (v. 1403). Vers 1365, le Hittite Souppilouliouma Ier, appuyant un prétendant au trône mitannien, Artatama, inflige une défaite irréparable au roi de Mitanni Toushratta, qui périt assassiné (1360). Puis, comme Artatama II, parvenu au trône, se laisse assujettir par le roi d'Assyrie, Souppilouliouma aide Mattiwaza, fils de Toushratta, à se faire roi en Mitanni. Il y a un temps deux royaumes mitanniens, dépendant l'un des Hittites, l'autre de l'Assyrie, puis un seul État de Mitanni, réduit à l'ouest de la haute Mésopotamie, qui sera finalement annexé par l'Assyrien Salmanasar Ier (1275-1245). Comme l'on n'a pas encore retrouvé la capitale (Washouganni) ni aucune grande ville de cet empire, sa culture ne nous est connue que par les cités périphériques d'Alalah et de Nouzi.

Pour en savoir plus, voir les articles Assyrie, Hittites, Mésopotamie.