En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

The Byrds

Groupe américain de folk-rock formé en 1964 à Los Angeles par Roger McGuinn (chant, guitare), David Crosby (chant, guitare), Gene Clark (chant, tambourin), Chris Hillman (basse) et Michael Clarke (batterie).

Souvent considérés comme des émules des Beatles, les Byrds naissent en 1964, lorsque deux musiciens issus du folk, Chris Hillman et Michael Clarke, rejoignent le trio de choc Roger McGuinn, David Crosby et Gene Clark, alors connu sous le nom de Beefeaters. Et, d'emblée, l'association fait des merveilles. Dès leur premier single, une reprise version très Fab Four du Mister Tambourine Man de Bob Dylan, le ton est donné : sublimes harmonies vocales, fluidité instrumentale exceptionnelle, production légère et aérée. Les Byrds annoncent la réponse américaine à l'invasion des quatre de Liverpool (c'est d'ailleurs avec cet argument que leur maison de disques, CBS, va les vendre). Sur la lancée, nos cinq Californiens partent en tournée en Europe, où leur premier album est un succès. En 1965, Turn ! Turn ! Turn ! les place à nouveau à la première place des hit-parades.

Un groupe majeur. Profitant de leur extraordinaire popularité, les Byrds vont désormais consacrer les années à venir à multiplier les expériences musicales. Après avoir exploré les charmes d'une pop quasi british, les Oysiaux (comme les surnomment leurs fans français) se lancent dans un rock électronique émaillé d'hommages au jazz (John Coltrane est leur idole) et à la musique indienne (Fifth Dimension en 1966). Ils deviennent très amis avec les Beatles, initiant Harrison au sitar et recevant, comme le raconte McGuinn à Yves Bigot, leur fraternel conseil : « Si vous voulez durer, ne laissez jamais personne vous étiqueter. » L'année 1968 est cruciale pour le groupe : ils manquent de se brouiller avec Dylan, composent The Ballad Of Easy Rider (pour laquelle Dylan a donné la première phrase en laissant dédaigneusement le reste du travail à la charge des Byrds) et enregistrent le départ de David Crosby, puis de Mike Clarke. Rien n'affecte pourtant leur créativité. Mieux, avec l'arrivée de Gram Parsons, les Byrds prennent, dans le sillage de Buffalo Springfield, la direction d'un country rock alors novateur et signent un des plus beaux disques du genre, Sweetheart Of The Rodeo. En 1969, Parsons et Hillman partent monter les Flying Buritto Brothers. Fidèle au poste, Roger McGuinn poursuit l'œuvre des Byrds avec le même succès (l'album Untitled). L'aventure durera jusqu'en 1973. Cette année-là, Roger McGuinn parvient à convaincre ses anciens compagnons (excepté David Crosby) de reformer les Byrds première mouture. Le disque qui sort alors, Byrds, est un demi-échec. Quelques mois plus tard, Gram Parsons meurt d'overdose. Il est temps de raccrocher. Les Byrds auront marqué l'époque. La plupart des grands groupes de country rock ou de folk-rock du début des années 1970 sortent de cette pépinière : Crosby, Stills, Nash and Young, Manassas, les Flying Burrito Brothers, Dillard And Clarke. Les Byrds auront aussi laissé une empreinte indélébile sur les artistes à venir, influençant des gens aussi différents que Patti Smith (qui a repris So You Wanna Be A Rock'n'Roll Star), Tom Petty ou R.E.M..