En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Crosby, Stills, Nash (And Young)

Groupe américain de rock et de folk formé en 1969 en Californie par David Crosby, Stephens Stills et Graham Nash, rejoints par Neil Young.

En 1969, le fantasque et imprévisible David Crosby, en vacances des Byrds, et Stephen Stills, du Buffalo Springfield, rencontrent Graham Nash, du groupe anglais The Hollies, alors en tournée en Californie. Les trois hommes, très populaires à l'époque, décident alors d'enregistrer un album commun sous leurs trois patronymes : un des plus grands « supergroupes » des années 1970 vient de naître.

Quelques mois plus tard, leur premier disque (véritable monument d'un folk-rock acoustique subtil, superbement appuyé par de formidables harmonies vocales) est salué par une presse unanime comme un véritable chef-d'œuvre. L'année suivante, le ténébreux Neil Young (lui aussi dissident du Buffalo Springfield) rejoint ce trio de choc, pour « muscler » quelque peu l'ensemble de ses guitares légèrement saturées : l'album Déjà Vu devient vite une des meilleures ventes de l'année 1970, un album phare dépassant largement le cadre pourtant flou du folk-rock de l'époque.

Véritables chefs de file d'un mouvement hippie en pleine mutation, Crosby, Stills, Nash And Young s'affirment comme les porte-parole des émeutes étudiantes qui agitent les campus américains (la chanson Ohio fait référence à des incidents dans une université), comme les nouveaux héros d'une jeunesse alors très concernée par la contestation. Le monumental double live Four Way Street, que le quatuor enregistre en 1972, reste le point d'orgue de ce supergroupe basé sur la côte ouest. Des problèmes de plus en plus encombrants d'ego (chacun a gardé une carrière solo qu'il compte bien faire fructifier), de drogue (David Crosby), ou tout simplement de compatibilité d'humeur font vite exploser le groupe juste après ce nouveau succès. Crosby, Stills et Nash ne reverrons plus Neil Young jusqu'en 1988 (et encore : l'album American Dream, occasion de ces retrouvailles, se révélera bien anecdotique). Durant la seconde partie des années 1970, puis pendant toutes les années 1980, Crosby (de plus en plus à la dérive), Stills (qui se lancera dans plusieurs expériences musicales, dont l'étonnant Manassas, en 1972-1973) et Nash (parti en solo) tenteront plusieurs reformations plus ou moins réussies (l'album Replay en 1980, Daylight Again en 1982, etc.), sans jamais retrouver la magie d'antan. Malgré une interminable carrière « sous perfusion », l'aventure Crosby, Stills, Nash (et Young) reste assez brève vis-à-vis de la postérité. Elle brillera cependant d'une poignée de classiques (Wooden Ships, Long Time Gone, Country Girl, Almost Cut My Hair, Woodstock, composé par Joni Mitchell) pleins de romantisme et d'une mélancolie exacerbée. Largement de quoi oublier tout le reste….