En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

raffinage

Ensemble des opérations permettant de fabriquer, à partir des pétroles bruts, une large gamme de produits commerciaux.

PÉTROLE

On distingue le raffinage des produits à usage énergétique (carburants, carburéacteurs, gazole et fuel domestique, fuels lourds) et celui des produits non énergétiques (bitumes, lubrifiants). L'enchaînement des opérations conduisant du pétrole brut aux produits commerciaux peut être plus ou moins complexe. Dans le cas du raffinage des produits énergétiques, un grand nombre d'unités de fabrication peuvent intervenir et on subdivise celles-ci en trois catégories :
La distillation initiale atmosphérique et ses annexes assurent la séparation du brut en diverses coupes, triées en fonction de la température d'ébullition des hydrocarbures qu'elles contiennent. Les fractions de première distillation sont ainsi ajustées pour correspondre approximativement aux caractéristiques de volatilité des principaux produits fournis par la raffinerie. Toutefois, les propriétés physico-chimiques des fractions de base, tout comme leurs quantités respectives, ne correspondent généralement pas tout à fait aux exigences du marché. Il faut donc faire appel à des procédés de transformation et de séparation complémentaires.

Les opérations chimiques de conversion consistent à traiter certaines coupes de façon à modifier profondément les structures chimiques de leurs constituants. Certaines provoquent une scission ou une union des édifices hydrocarbonés traités, conduisant à des produits de volatilité très différente de celle de la charge : craquage des fractions lourdes, et synthèse des essences à partir de gaz légers. D'autres respectent approximativement la masse moléculaire moyenne de la charge traitée : reformage et isomérisation catalytique des essences.

Les traitements d'épuration et de finition consistent à éliminer, par fractionnement physique ou par réaction chimique sélective, certains constituants particulièrement gênants dans des opérations ultérieures et dans l'utilisation ultime des produits finis.

Enfin, certaines unités ont pour but de lutter contre les nuisances du raffinage et de protéger ainsi l'environnement.

GÉOGRAPHIE

La capacité mondiale de raffinage du pétrole est de l'ordre de 3,8 milliards de tonnes. Longtemps croissante (moins de 600 Mt en 1950, près de 2 400 Mt en 1970, plus de 4 130 Mt en 1981), elle a reculé après le 2e choc pétrolier (hausse brutale des prix de 1979-1980). Le déclin du raffinage touche en priorité l'Amérique du Nord et l'Europe occidentale, où de nombreuses raffineries ont été fermées ; ces deux régions concentrent tout de même environ 40 % de la capacité mondiale (7 % au Moyen-Orient et 3 % en Afrique).