En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

langue

Langue
Langue

Corps charnu, allongé, mobile, situé dans la cavité buccale et qui, chez l'homme, est un des organes principaux de la parole.

Physiologie humaine et médecine

Structure de la langue

La langue est formée de deux parties, la base de la langue, dans l'oropharynx (partie moyenne du pharynx, au fond de la bouche), et la partie mobile, dans la bouche. Ces deux parties sont séparées par le V lingual (sillon en forme de V), dont la pointe est en arrière. Le long du V lingual, on observe les saillies des papilles contenant les bourgeons du goût. La langue est rattachée au plancher buccal par le frein, ou filet de la langue. Elle est faite de nombreux muscles, qu'une fine muqueuse enveloppe et qui sont commandés par deux nerfs, les grands hypoglosses, l'un situé à droite et l'autre à gauche.

Fonctions de la langue

La langue est l'organe de la gustation. Les saveurs sont perçues grâce aux papilles gustatives situées sur sa face dorsale.

Elle joue aussi un rôle dans la déglutition en poussant les aliments et les liquides vers l'arrière de la bouche pour qu'ils pénètrent dans le pharynx.

Par ailleurs, suivant la place qu'elle prend dans la cavité buccale, elle joue un rôle essentiel dans la production des sons, en association avec le pharynx, le larynx, les cordes vocales et les fosses nasales.

Examens de la langue

L'examen clinique de la langue repose sur l'inspection et la palpation. L'inspection de la base de la langue (au moyen d'un petit miroir muni d'un manche, placé dans le pharynx) permet de vérifier l'état et la couleur de la muqueuse. La palpation, avec le doigt recouvert d'un doigtier, permet de rechercher une tumeur maligne qui apparaîtrait dure et parfois saignante au toucher.

Pathologies de la langue

Les glossites (lésions inflammatoires), qui rendent la langue rouge et douloureuse, peuvent être consécutives à une infection de l'appareil digestif. Les paralysies de la langue, ou glossoplégies, n'affectent le plus souvent qu'un seul côté et entraînent des troubles de la prononciation et une déviation du côté paralysé. Un frein trop court peut provoquer une ankyloglossie (adhérence de la langue).

Les mycoses de la langue sont beaucoup plus fréquentes. Elles se manifestent par un enduit blanchâtre qui recouvre toute la langue. Elles sont souvent consécutives à un traitement antibiotique. Les tumeurs bénignes (kystes, lipomes, papillomes) de la langue sont rares ; les tumeurs malignes (cancer), plus fréquentes.

Voir aussi : glossectomie, glossite, glossoplégie, glossoptôse.

Zoologie

Chez les vertébrés, la langue caractérise les tétrapodes, les poissons en étant dépourvus. Elle est protractile chez un certain nombre d'animaux (crapauds, caméléons) et sert à engluer termites et fourmis chez les fourmiliers. Chez les serpents, sa pointe bifide recueille des substances variées dont les odeurs sont ensuite analysées par les organes de Jacobson. Musculeuse, la langue sert à la déglutition des proies imprégnées de salive. Elle porte des bourgeons gustatifs.