En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques.
En savoir plus
Identifiez-vous ou Créez un compte

jurassique

Ichtyosaure
Ichtyosaure

Système du mésozoïque, le jurassique se situe, à l'ère secondaire, entre le trias et le crétacé, de – 200 à – 145 millions d'années (durée : 55 millions d'années).

Paléogéographie

Amorcé au trias, le mouvement d'ouverture séparant d'un côté l'Europe et l'Amérique du Nord, et de l'autre le Gondwana se matérialise par le développement de la Téthys, cet océan qui s'ouvre de l'est vers l'ouest. Il est bordé par la Turquie, les Carpates, les Alpes, l'Afrique du Nord et le golfe du Mexique. Dans le même temps, Madagascar et l'Inde continuent à se séparer de l'Afrique, donnant naissance à l'océan Indien. Le continent de Gondwana est alors constitué d'un seul bloc avec l'Amérique du Sud et l'Afrique, qui sont unies, rien n'indiquant encore la présence de l'Atlantique Sud. De remarquables séries continentales (généralement des grès et des schistes rouges) se déposent sur ce continent, notamment en Afrique du Sud, à Madagascar et aux Indes. Ces milieux colonisés par les reptiles sont le siège d'une riche flore à Thinnfeldia , qui souligne le réchauffement du climat.

Le continent nord-atlantique et le continent de l'Angara sont toujours unis en une seule masse continentale, rien ne présageant l'ouverture ultérieure de l'Atlantique Nord. L'Angara reste relativement préservé de la transgression marine, et des dépôts continentaux à charbons s'y développent (Sibérie) en continuité de ceux du permien et du trias.

Dans les mers épicontinentales qui bordent ces continents, le climat uniformément chaud favorise le développement des plates-formes carbonatées où s'individualisent de place en place des récifs. Presque toute la France est alors recouverte par la mer où seules émergent une partie du Massif central et du Massif armoricain. Peu profondes, mais très étendues, ces mers ont formé de vastes platiers récifaux où se sont formés les calcaires à entroques, à oolites et à polypiers (Jurassique de Bourgogne, Lorraine, Poitou, Causses...). L'Europe se présente comme un immense archipel.

Des mouvements orogéniques se produisent au cours du jurassique supérieur. Précédée par une importante activité volcanique (andésites), la phase dite andine au kimméridgien (Amérique du Sud) ou névadienne au portlandien (Amérique du Nord et bordure asiatique du Pacifique) marque une étape importante dans la construction des cordillères ouest-américaines. Elle est suivie deuis la phase néocimérienne à la fin du portlandien (Antilles et Indonésie surtout).

Paléontologie

Le jurassique est caractérisé par le développement des dinosaures, des ptérosaures et l'apparition des premiers oiseaux. Dans le domaine marin épicontinental, le benthos se diversifie. Les spongiaires, brachiopodes, lamellibranches, gastéropodes et échinodermes prolifèrent dans les mers chaudes.

Animaux : développement des dinosaures et apparition des premiers oiseaux

La faune d'invertébrés jurassiques est riche. Les polypiers sont tous des hexacoralliaires. Les crinoïdes ont joué un grand rôle en fournissant le matériel des calcaires à entroques. Les oursins sont abondants et variés, ainsi que les bivalves et les gastropodes. Les mollusques céphalopodes (ammonites et bélemnites) connaissent un développement très important. Parmi les brachiopodes, on trouve de nombreuses populations de térébratules et de rhynchonelles. Les poissons sont de plus en plus variés (apparition de poissons osseux). Parmi les amphibiens, on trouve un anoure : palæobatrachus.

C'est l'époque du règne des grands reptiles (qui survivront encore au crétacé). En mer, on trouve les ichtyosaures et les plésiosaures. Sur le continent, les grands dinosauriens font leur apparition (ceratosaurus, megalosaurus, brontosaurus, diplodocus, stegosaurus, etc.). Les dinosaures, qu'ils soient marcheurs ou nageurs, domineront le monde pendant tout le mésozoïque, c'est-à-dire pendant 180 millions d'années. Ils possédaient, comme les mammifères, une régulation thermique et des membres dressés.

Un certain nombre de reptiles commencent à voler (pterodactylus), tandis qu'apparaît le premier oiseau (dont le premier connu est l'archéoptéryx du portlandien de Bavière) à caractères reptiliens très marqués. Les mammifères apparaissent en petit nombre. Dans les mers chaudes, les foraminifères et les algues planctoniques (coccolithophoridées) pullulent. Les rudistes caractérisent les dépôts de récifs.

Végétaux : l'apogée des gymnospermes

Dans le domaine continental, la flore est dominée par des végétaux à ovules (gingko, cycas) et à graines (apogée des gymnospermes, notamment les bennettitales).

Les principaux groupes fossilifères utilisés pour l'établissement des subdivisions stratigraphiques sont, pour la macrofaune, les ammonites et les aptychus (organismes bivalves représentant peut-être des opercules d'ammonites). Parmi la microfaune, on utilise notamment les tintinnoïdiens et les calpionelles.