En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques.
En savoir plus
Identifiez-vous ou Créez un compte

embryogenèse

Développement d'embryons de grenouille et d'oursin
Développement d'embryons de grenouille et d'oursin

Développement de l'individu vivant, depuis sa première cellule (zygote) jusqu'à la vie libre (éclosion de l'œuf, germination de la graine, etc.).

1. L'embryogenèse des animaux et des végétaux

L'embryogenèse est la réalisation du programme génétique inscrit dans les chromosomes de l'œuf fécondé (zygote). Dans le règne animal, le premier stade du développement est la segmentation en 2, puis 4, puis 8, puis 2n blastomères (cellules embryonnaires) constituant ensemble une petite sphère appelée morula. Puis celle-ci se creuse d'une cavité de segmentation ou blastocœle et prend le nom de blastula. Ensuite, une moitié de la blastula s'invagine à l'intérieur de l'autre pour former une gastrula, constituée de deux feuillets superposés : ectoderme et endoderme, entourant une cavité (archentéron) s'ouvrant par un orifice unique, le blastopore. La suite dépend du groupe animal : un troisième feuillet apparaît, sauf chez les éponges et les cnidaires. C'est le mésoderme. Puis une différenciation complexe oriente chaque embryon par ses formes spécifiques. Signalons seulement le destin opposé du blastopore, qui devient l'anus chez les vertébrés, procordés et échinodermes (deutérostomiens), la bouche chez les invertébrés en général (protostomiens). Le zygote, outre l'embryon, élabore souvent des annexes nutritives, protectrices, excrétoires ou autres, telles que l'amnios, l'allantoïde et le chorion chez les vertébrés supérieurs ; la première forme libre est souvent une larve (chenille, têtard, pluteus, etc.) totalement différente de l'adulte.

Dans le règne végétal, les plantes supérieures terrestres se distinguent par un stade de repos pendant lequel l'embryon ou plantule, parfois associé à une annexe nutritive, l'albumen, est enclos dans une graine.

Pour en savoir plus, voir l'article embryologie.

2. L'embryogenèse chez l'homme

Chez l'homme, l'embryogenèse désigne l'ensemble des transformations subies par l'œuf fécondé jusqu'au développement complet de l'embryon.

L’embryogenèse se déroule pendant les 8 premières semaines de la grossesse. Elle est marquée par un développement rapide de l’œuf, qui, tout en s’implantant dans la muqueuse utérine (endomètre), se divise puis se creuse en deux parties, le futur placenta et l’embryon proprement dit séparés par une cavité. Au sein de la masse embryonnaire se forment, lors de la 2e semaine, deux feuillets (endoderme et ectoderme), puis, à la 3e semaine, trois feuillets (ectoderme, endoderme et mésoderme), d’où dérivent tous les systèmes et organes du corps.

La plupart des principales malformations congénitales surviennent pendant ces quelques semaines du tout début de la grossesse. Les éléments morphologiques principaux de l’embryon deviennent reconnaissables dès la fin du 2e mois. Une fois tous les organes formés après 8 à 10 semaines, l’embryon prend le nom de fœtus.

Voir aussi : embryopathie.