En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Guomindang ou Kouo-min-tang ou Kuomintang

(« parti nationaliste »)

Sun Yat-sen
Sun Yat-sen

Parti politique chinois.

Fondé en 1912 par Sun Yat-sen et ayant pour programme les « Trois Principes du peuple », indépendance, souveraineté et bien-être, il dirige le pays jusqu'à sa dissolution par Yuan Shikai en 1913. Sun Yat-sen, après avoir formé un gouvernement à Canton (1917 puis 1921), reconstitue officiellement le Guomindang en 1923. Pour lutter efficacement contre les généraux se disputant la succession de Yuan Shikai, Sun Yat-sen accepte la collaboration d'agents soviétiques (Joffe, Mikhaël Borodine [1884-1951]), qui organisent le Guomindang sur le modèle du parti communiste russe et créent l'académie militaire de Huangpu (Whampoa) [1923]. Le congrès de 1924 définit les buts de la propagande : suppression des tutelles étrangères, droit du peuple à participer aux richesses, gouvernement représentatif. Après la mort de Sun Yat-sen (mars 1925), le parti se scinde en deux tendances, l'aile modérée passant sous la direction de Jiang Jieshi, qui rompt (1927) avec les communistes, se réconcilie avec eux pour lutter contre les Japonais (1937) avant de rompre définitivement en 1946. La défaite de Jiang Jieshi (1949) a réduit à la seule Taïwan l'action du Guomindang.

Pour en savoir plus, voir les articles histoire de la Chine, Jiang Jieshi, Sun Yat-sen, Taïwan, Zhu De.