En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Andalousie

en espagnol Andalucía

Andalousie
Andalousie

Région du sud de l'Espagne, qui constitue une communauté autonome, regroupant les huit provinces d'Almería, Cadix, Cordoue, Grenade, Huelva, Jaén, Málaga et Séville.

  • Superficie : 87 268 km2
  • Population : 8 371 270 hab. (recensement de 2011)
  • Nom des habitants : Andalous

GÉOGRAPHIE

C'est un Sud, rural et longtemps défavorisé, à la fois seconde région la plus peuplée de l'Espagne et longtemps premier foyer d'émigration, qui a connut de sérieux problèmes économiques et sociaux (c'est la seconde région la plus pauvre d'Espagne) alors que l'image diffusée par la tradition touristique assimilait souvent Andalousie et Espagne du « flamenco » et des courses de taureaux, dans la lignée d'œuvres musicales ou littéraires.

Entre l'Ouest, ouvert aux influences atlantiques, et l'Est, aride et steppique (113 mm de pluies par an au Cabo de Gata), on distingue quatre ensembles du N. au S. La sierra Morena est la retombée du socle ancien (la Meseta), domaine de la mine (pyrites ferrocuivreuses, plomb argentifère) et de l'élevage extensif (dehesas, pâturages parsemés de chênes). La dépression triangulaire du Guadalquivir fait figure de riche région agricole, produisant céréales (riz), olives, vins, coton et, grâce à l'irrigation, betterave et luzerne, canne à sucre, agrumes et légumes (l'Andalousie est la première région productrice d'olives en Europe).

Dans les Marismas, voisinent la riziculture et l'élevage des taureaux ; la campiña de Jerez de la Frontera produit un vin fameux et des eaux-de-vie. Là se situent les grandes villes : Séville, métropole du sud de l'Espagne et quatrième ville du pays, Cordoue, Cadix et Jerez de la Frontera, Huelva. La cordillère Bétique présente à la fois des caractères alpins (dans la sierra Nevada) et méditerranéens ; dans sa vega irriguée, Grenade est un centre industriel et touristique. La frange littorale a vu se multiplier les implantations touristiques (Costa del Sol). Málaga développe les nouvelles technologies de l'information et de la télécommunication. Algésiras conserve ses relations avec la côte du Maroc ; le campo de Gibraltar s'est industrialisé ; Motril maintient des plantations de canne à sucre, et les campos de Dalías et de Níjar sont irrigués et mis en valeur. La grande propriété se maintient ; la pression démographique, qui alimentait d'importants courants migratoires vers Madrid, Barcelone et l'Europe industrialisée s'est aujourd'hui inversée avec l'arrivée de migrants venus du Maroc.

HISTOIRE

1. Antiquité

À partir du vie siècle avant J.-C., le pays est colonisé par les Phéniciens et les Carthaginois, qui y fondent d'importants comptoirs, notamment Gadès (→  Cadix), et en font le centre de leur puissance en Espagne. Conquise par Scipion l'Africain (206 avant J.-C.), l'Andalousie, devenue la province romaine d'Hispania Ulterior (la Bétique), devient un grenier pour Rome, et est l'une des régions les plus prospères de l'Empire ; elle est christianisée dès la seconde moitié du iiie siècle.

2. L'Andalousie wisigothique puis maure

Envahie par les Vandales au début du ve siècle, la région fait ensuite partie du royaume wisigothique et passe aux mains des Arabes de 711 à 716. Cordoue est la capitale d'un émirat, puis (929) d'un puissant califat, foyer de la culture musulmane en Occident. Au milieu du xie siècle, le califat se défait en petites principautés, ou taifas, ce qui facilite la Reconquête espagnole (Reconquista). La victoire chrétienne de Las Navas de Tolosa (1212) marque le début de la décadence musulmane ; en 1492, la prise de Grenade par les Rois Catholiques met fin à l'histoire de l'Andalousie maure.

Pour en savoir plus, voir l'article Espagne : histoire.

3. Les xvie-xviie siècles

Au xvie siècle, les Maures d'Andalousie sont pratiquement acculés à la conversion au christianisme (moriscos, → morisques). Mais Philippe III, les soupçonnant de ne s'être pas réellement convertis, les chasse (1610), ce qui a pour conséquence d'affaiblir gravement l'économie espagnole.

4. Du xixe siècle à nos jours

Au début du xixe siècle, l'Andalousie (Cadix) est le foyer le plus important de la résistance à Napoléon. Pendant le xixe siècle, l'Andalousie maintient dans les villes la tradition révolutionnaire libérale, l'esprit anarchiste se répandant dans les campagnes. Mais l'Andalousie, pendant la guerre civile, est rapidement contrôlée par les militaires partisans de Franco.

En octobre 1981, les Andalous adoptent, par référendum, un statut d'autonomie (notablement élargie en 2007).