En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

DictionnaireMaj Français

Dictionnaire français-anglaisDictionnaire français-espagnolDictionnaire français-allemandDictionnaire français-italienDictionnaire français-arabeDictionnaire français-chinois

Correcteur

Un correcteur d'orthographe et de grammaire gratuit pour corriger tous vos textes

Je teste

Forum

Poser une question

Mots proches


Accords et difficultés de bon

 bon, bonne

adjectif

(latin bonus)



Orthographe
  1. Bon enfant. Ne varie pas en nombre, peut varier en genre. Ils sont très gentils, très bon enfant. Une ambiance bon enfant. « La galanterie courtoise et bonne enfant du prince » (A. Theuriet).
  2. Bon prince. Ne varie pas en genre, peut varier en nombre. Elles se sont montrées bon prince. « Je croyais les savants d'aujourd'hui plus dédaigneux ; mais je vois que vous êtes bons princes » (A. France).
  3. Bon premier : l'expression varie en genre et en nombre. Elles sont arrivées bonnes premières.

Emploi
  1. Bon / meilleur / plus bon. Le comparatif de bon est meilleur ; cependant, on emploie plus bon dans un certain nombre de tours.

    Quand il s'agit d'une comparaison entre bon et un autre adjectif : elle est plus bonne qu'autoritaire.

    Quand bon a le sens d'« indulgent, humain » ou de « naïf » : vous êtes bien bon de ne pas le juger et encore plus bon de l'aider (le deuxième bon, inélégant, peut être supprimé).

    Avec les expressions figées bon enfant, bon prince, bon vivant : il est plus bon vivant que son père.

    Avec la locution plus ou moins, dont les éléments sont inséparables : il est plus ou moins bon.
  2. Place de bon.Un bon homme = un homme simple, crédule (emploi vieilli). Un homme bon = un homme doué de bonté, généreux, compatissant.
  3. Bon adverbe. Après les verbes faire, sentir, tenir, coûter, bon est employé adverbialement ; il est alors invariable : il fait bon ; ces fleurs sentent bon ; tenez bon ; coûter bon (= coûter cher ; emploi vieilli).

Construction
  1. Il est bon de (+ infinitif), il est bon que (+ subjonctif) : il est bon de se renseigner; il est bon que vous le sachiez.
  2. Il fait bon (+ infinitif sans de) : il fait bon marcher dans la campagne ; il ne fait pas bon lui résister.

Registre
Pour de bon, pour tout de bon = sérieusement, véritablement. Emploi familier. C'était un coup pour rien, maintenant on joue pour de bon. Il est parti pour tout de bon.
recommandation
Dans l'expression soignée, en particulier à l'écrit, préférer tout de bon : il s'est fâché tout de bon.


Le Petit Larousse 2017 sur iPhone

  • Plus de 63 000 mots et 28 000 noms propres
  • 2 000 photos, dessins, cartes
  • Les célèbres pages roses
  • Une aide aux jeux de lettres
  • Le jeu du dictionnaire pour s’amuser à retrouver la bonne définition d’un mot.
  • 9 000 citations d’auteurs français et étrangers
  • 6 000 articles pratiques pour déjouer les pièges de la langue

Télécharger sur l'AppStore pour 9,99 €

Cette application est universelle, une fois achetée, vous pouvez l'installer sur votre iPhone, iPod Touch ou iPad sans frais supplémentaires pour une interface adaptée à chaque appareil. Cette application s’installe complètement et ne nécessite aucune connexion Internet (sauf pour les sons).

Apple, le logo Apple, iPad, iPhone, iPod, iTunes sont des marques d’Apple Inc., déposées aux États­Unis et dans d’autres pays.