Identifiez-vous ou Créez un compte

Définitions de étouffer

 étouffer

verbe transitif Conjugaison

(ancien français estoper, obstruer, croisé avec estofer, rembourrer, du latin populaire *stuffare, boucher avec l'étoupe)


  • Faire mourir quelqu'un, un animal en l'empêchant de respirer, l'asphyxier.
  • Empêcher un végétal de croître normalement en le privant d'air, de lumière, d'espace : Orties qui étouffent les fleurs.
  • Gêner la respiration de quelqu'un : La chaleur de cette pièce m'étouffe.
  • Amortir un bruit, un son, le rendre moins sonore ou le couvrir : La moquette étouffe le bruit des pas.
  • Arrêter la combustion d'un feu en posant quelque chose dessus : Étouffer un début d'incendie avec une couverture.
  • En parlant d'un sentiment violent, empêcher quelqu'un de parler : La colère l'étouffait.
  • Réprimer un cri, un sanglot, un soupir ou l'émettre en se retenant : Il étouffa un cri de joie à l'annonce de ce succès.
  • Empêcher quelqu'un d'affirmer sa personnalité, l'empêcher d'exister : Sa famille l'étouffait par son caractère traditionnel.
  • Faire qu'un sentiment n'existe plus chez quelqu'un, qu'il ne puisse plus se manifester : L'ambition étouffait chez lui toute générosité.
  • Faire qu'on ne parle plus d'une affaire, d'un scandale, etc. ; cacher, dissimuler : Le gouvernement étouffa l'affaire.
  • Ne pas laisser une révolte se produire, se manifester librement, la faire cesser ; réprimer, juguler : Étouffer dans l'œuf un complot.
  • Empêcher la presse, l'opinion publique de s'exprimer librement ; faire taire.
  • Populaire. S'emparer de quelque chose, le voler : Il s'est fait étouffer son portefeuille.

Notre coup de cœur de Noël

  • 300 pages passionnantes sur la France pour découvrir les plus beaux trésors du patrimoine
  • 2 000 photos, dessins, cartes

Voir un extrait

Cette application est universelle, une fois achetée, vous pouvez l'installer sur votre iPhone, iPod Touch ou iPad sans frais supplémentaires pour une interface adaptée à chaque appareil.