Accueil > langue française > dictionnaire > étouffer v.t. - étouffer v.i. - étouffer v.i.

étouffer

verbe transitif Conjugaison

(ancien français estoper, obstruer, croisé avec estofer, rembourrer, du latin populaire *stuffare, boucher avec l'étoupe)

  • 1. Faire mourir quelqu'un, un animal en l'empêchant de respirer, l'asphyxier.

    Synonymes :

    asphyxier - étrangler

  • 2. Empêcher un végétal de croître normalement en le privant d'air, de lumière, d'espace : Orties qui étouffent les fleurs.
  • 3. Gêner la respiration de quelqu'un : La chaleur de cette pièce m'étouffe.

    Synonyme :

    oppresser

  • 4. Amortir un bruit, un son, le rendre moins sonore ou le couvrir : La moquette étouffe le bruit des pas.

    Synonymes :

    amortir - assourdir - couvrir - feutrer

    Contraires :

    accentuer - amplifier - grossir - intensifier

  • 5. Arrêter la combustion d'un feu en posant quelque chose dessus : Étouffer un début d'incendie avec une couverture.

    Synonyme :

    éteindre

    Contraires :

    alimenter - allumer - attiser

  • 6. En parlant d'un sentiment violent, empêcher quelqu'un de parler : La colère l'étouffait.
  • 7. Réprimer un cri, un sanglot, un soupir ou l'émettre en se retenant : Il étouffa un cri de joie à l'annonce de ce succès.

    Synonymes :

    dominer - noyer

  • 8. Empêcher quelqu'un d'affirmer sa personnalité, l'empêcher d'exister : Sa famille l'étouffait par son caractère traditionnel.
  • 9. Faire qu'un sentiment n'existe plus chez quelqu'un, qu'il ne puisse plus se manifester : L'ambition étouffait chez lui toute générosité.

    Synonymes :

    écraser - paralyser

    Contraires :

    aiguillonner - exalter - fouetter - stimuler

  • 10. Faire qu'on ne parle plus d'une affaire, d'un scandale, etc. ; cacher, dissimuler : Le gouvernement étouffa l'affaire.

    Synonymes :

    briser - endiguer - enrayer - enterrer (familier) - juguler - mater - museler - réprimer - stopper

    Contraires :

    déchaîner - encourager - exciter - fomenter

  • 11. Ne pas laisser une révolte se produire, se manifester librement, la faire cesser ; réprimer, juguler : Étouffer dans l'œuf un complot.
  • 12. Empêcher la presse, l'opinion publique de s'exprimer librement ; faire taire.
  • 13. Populaire. S'emparer de quelque chose, le voler : Il s'est fait étouffer son portefeuille.

étouffer

verbe intransitif Conjugaison

  • 1. Ressentir une impression de gêne due à une trop forte chaleur ou à un manque d'espace ; suffoquer : On étouffe à Téhéran au mois d'août.

    Synonyme :

    suffoquer

  • 2. Se sentir mal à l'aise psychologiquement, ou ne pas pouvoir manifester librement sa personnalité : Un milieu étriqué dans lequel j'étouffais.

étouffer

verbe intransitif Conjugaison

ou

s'étouffer

verbe pronominal Conjugaison

  • 1. S'asphyxier, ne plus pouvoir respirer : Il a avalé de travers et il étouffe.
  • 2. Éprouver si fortement un sentiment qu'on en a le souffle coupé ; s'étrangler : S'étouffer de rage.

Expressions avec étouffer

étouffer

verbe transitif Conjugaison

  • Étouffer une voile, étouffer la toile,

    serrer avec les bras et les mains une voile contre sa vergue ou son mât, pour l'empêcher de prendre le vent quand on amène la voilure.
  • Familier. Ne pas étouffer quelqu'un,

    en parlant d'un sentiment, d'une qualité, ne pas le gêner dans son action parce qu'il ne l'éprouve pas, ne la possède pas : La modestie ne t'étouffe pas.

Citations avec étouffer


  • Jean Racine (La Ferté-Milon 1639-Paris 1699)
    J'embrasse mon rival, mais c'est pour l'étouffer.
    Britannicus, IV, 3, Néron

Mots proches

L'accent circonflexe a remplacé, dans un grand nombre de mots du français moderne, une lettre. Laquelle ?