En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Prosper Mérimée

Prosper Mérimée
Prosper Mérimée

Écrivain français (Paris 1803-Cannes 1870).

Après quelques supercheries littéraires (le Théâtre de Clara Gazul, 1825 ; la Guzla, 1827) : prétendument traductions de l'espagnol et fausses poésies illyriennes, il publie la Chronique du règne de Charles IX (1829), à la manière de W. Scott, ainsi que des nouvelles, qui formeront la meilleure partie de son œuvre (Mateo Falcone, 1829 ; Tamango, 1829 ; le Vase étrusque, 1830) et qui seront réunies dans le recueil Mosaïque (1833).

Nommé inspecteur général des Monuments historiques, Mérimée donne plusieurs ouvrages d'érudition ainsi que des Notes de voyage (1835-1836, 1838-1840). En 1833 paraît la Double Méprise, puis en 1834 les Âmes du purgatoire ; en 1837, la Vénus d'Ille et enfin ses deux chefs-d'œuvre Colomba (1840) et Carmen (1845).

Ami de la famille impériale, Mérimée est nommé sénateur sous l'Empire et fréquente la Cour. Traducteur de Pouchkine, de Gogol et de Tourgueniev, il écrit encore quelques nouvelles (la Chambre bleue, Djoûmane, 1873).

Styliste avant tout, bien que doué d'une imagination romantique, Mérimée s'est exprimé dans une langue épurée et dense. (Académie française, 1844.)