Identifiez-vous ou Créez un compte

Académie française

Armand Jean du Plessis, cardinal de Richelieu
Armand Jean du Plessis, cardinal de Richelieu

L'une des cinq compagnies de l'Institut de France.

Fondée par Richelieu, elle tint sa première séance le 13 mars 1634 et reçut du roi des lettres patentes le 25 janvier 1635 : elles officialisaient un cercle de lettrés qui se réunissait depuis 1629 chez Valentin Conrart. Préposée à la surveillance du langage et au jugement des livres parus, la Compagnie apparut comme un instrument politique, voire despotique : le parlement n'accepta d'enregistrer les lettres de fondation qu'en 1637.

« Protecteur » de l'Académie (ce titre fut dévolu au roi à partir de 1672, et aujourd'hui au chef de l'État), Richelieu contrôla toutes les candidatures (il fit dès l'origine adjoindre aux écrivains des conseillers d'État et le garde des Sceaux) et assigna aux académiciens d'autres tâches que le dictionnaire (la 1re édition fut publiée en 1694) et la grammaire (parue en 1933) ; ils préparaient ses discours, ses écrits théologiques et ses pamphlets politiques. C'est lui aussi qui poussa l'Académie à prendre position dans la querelle du Cid.

L'Académie resta un instrument efficace du pouvoir royal, malgré les premières fissures dues à l'affrontement des Anciens et des Modernes, jusqu'à la lente infiltration du « parti philosophique » dans la seconde moitié du xviiie s.

Dissoute en 1793, l'Académie fut reconstituée le 23 janvier 1803 comme une « classe de littérature et de langue française » de l'Institut de France. À cette date, Bonaparte ne l'avait pas oubliée dans sa conception militaire de l'État : les académiciens avaient reçu un uniforme, l'« habit vert », dont la composition avait été fixée par un arrêté du 13 mai 1801. Elle trouva son siège actuel (le collège des Quatre-Nations) dès 1805, mais ne retrouva son titre d'Académie française que le 5 mars 1815.

Elle compte 40 membres depuis 1639 et n'élit ni correspondants ni associés. Mais avec l'élection de Julien Green (1971), de Marguerite Yourcenar (1980) puis de Léopold Sédar Senghor (1983), elle s'est ouverte successivement aux étrangers francophones et aux femmes.

Malgré la diversité des professions et des titres des académiciens, elle ne comporte pas de sections. L'égalité est complète entre ses membres : en 1712, Louis XIV offrit 40 fauteuils aux académiciens pour ôter tout prétexte aux dignitaires de l'Église ou aux grands seigneurs de se distinguer de leurs confrères.

L'Académie est représentée dans ses tâches administratives par un bureau à 3 personnes : le directeur et le chancelier, élus pour 3 mois ; le secrétaire perpétuel, élu à vie. Elle décerne des prix littéraires, des prix de fondations et, depuis 1986, le grand prix de la francophonie.

Membres de l'Académie française

L'ACADÉMIE FRANÇAISE

Date d'élection

Membre

Date et lieu de naissance

Fauteuil

1973

Jean Lefèvre d'Ormesson

1925, Paris

12

1975

Félicien Marceau

1913, Cortemberg (Belgique)

21

1978

Michel Déon

1919, Paris

8

1978

Jean Dutourd

1920, Paris

31

1979

Alain Decaux

1925, Lille

9

1985

Michel Mohrt

1914, Morlaix

33

1988

Jacqueline Worms de Romilly

1913, Chartres

7

1989

Jean-Denis Bredin

1929, Paris

3

1990

Hélène Carrère d'Encausse*

1929, Paris

14

1990

Michel Serres

1930, Agen

18

1995

Marc Fumaroli

1932, Marseille

6

1995

Pierre Rosenberg

1936, Paris

23

1996

Hector Bianciotti

1930, près de Córdoba (Argentine)

2

1996

François Jacob

1920, Nancy

38

1997

Jean-Marie Rouart

1943, Neuilly-sur-Seine

26

1998

Erik Orsenna

1947, Paris

17

1999

René de Obaldia

1918, Hong Kong

22

2000

Florence Delay

1941, Paris

10

2001

Pierre Nora

1931, Paris

27

2001

Angelo Rinaldi

1940, Bastia

20

2001

Gabriel de Broglie

1931, Versailles

11

2001

Yves Pouliquen

1931, Mortain (Manche)

35

2001

Frédéric Vitoux

1944, Vitry-aux-Loges (Loiret)

15

2002

François Cheng

1929, Nanchang (Chine)

34

2003

Valéry Giscard d'Estaing

1926, Coblence (Allemagne)

16

2005

René Girard

1923, Avignon

37

2005

Assia Djebar

1936, Cherchell (Algérie)

5

2007

Dominique Fernandez

1929, Neuilly-sur-Seine

25

2007

Max Gallo

1932, Nice

19

2007

Philippe Beaussant

1930, Caudéran (Gironde)

36

2008

Jean-Loup Dabadie

1938, Paris

19

2008

Claude Dagens

1940, Caudéran (Gironde)

1

2008

Jean Clair

1940, Paris

39

2008

Jean-Christophe Rufin

1952, Bourges

28

2008

Jean-Luc Marion

1946, Meudon

4

2008

Simone Veil

1927, Nice

13

2009

François Weyergans

1941, Etterbeek (Belgique)

32

Grand prix du roman de l'Académie française

GRAND PRIX DU ROMAN DE L’ACADÉMIE FRANÇAISE

Année

Lauréat

Titre de l’œuvre

1915

Paul Acker

l'ensemble de son œuvre

1916

Avesnes

l’Île heureuse

1917

Charles Géniaux

l'ensemble de son œuvre

1918

Camille Mayran

Gotton Connixloo

1919

Pierre Benoit

l’Atlantide

1920

André Corthis

Pour moi seule

1921

Pierre Villetard

Monsieur Bille dans la tourmente

1922

Francis Carco

l’Homme traqué

1923

Alphonse de Châteaubriant

la Brière

1924

Émile Henriot

Aricie Brun ou les Vertus bourgeoises

1925

François Duhourcau

l’Enfant de la victoire

1926

François Mauriac

le Désert de l'amour

1927

Joseph Kessel

les Captifs

1928

Jean Balde

Reine d'Arbieu

1929

André Demaison

le Livre des bêtes qu'on appelle sauvages

1930

Jacques de Lacretelle

Amour nuptial

1931

Henri Pourrat

Gaspard des montagnes

1932

Jacques Chardonne

Claire

1933

Roger Chauviré

Mademoiselle de Bois-Dauphin

1934

Paule Régnier

l’Abbaye d'Evolayne

1935

Albert Touchard

la Guêpe

1936

Georges Bernanos

Journal d'un curé de campagne

1937

Guy de Pourtalès

la Pêche miraculeuse

1938

Jean de La Varende

le Centaure de Dieu

1939

Antoine de Saint-Exupéry

Terre des hommes

1940

Édouard Peisson

le Voyage d'Edgar

1941

Roger Bourget-Pailleron

la Folie d'Hubert

1942

Jean Blanzat

l’Orage du matin

1943

J.-H. Louwyck

Danse pour ton ombre

1944

Pierre de Lagarde

Valmaurie

1945

Marc Blancpain

le Solitaire

1946

Jean Orieux

Fontagre

1947

Philippe Hériat

la Famille Boussardel

1948

Yves Gandon

Ginèvre

1949

Yvonne Pagniez

Évasion

1950

Joseph Jolinon

les Provinciaux

1951

Bernard Barbey

Chevaux abandonnés sur le champ de bataille

1952

Henri Castillou

le Feu de l'Etna

1953

Jean Hougron

Mort en fraude

1954

Pierre Moinot

la Chasse royale

1955

Michel de Saint-Pierre

les Aristocrates

1956

Paul Guth

le Naïf locataire

1957

Jacques de Bourbon-Busset

le Silence et la Joie

1958

Henri Queffélec

Un royaume sous la mer

1959

Gabriel d' Aubarède

la Foi de notre enfance

1960

Christian Murciaux

Notre-Dame des désemparés

1961

Pham Van Ky

Perdre la demeure

1962

Michel Mohrt

la Prison maritime

1963

Robert Margerit

la Révolution

1964

Michel Droit

le Retour

1965

Jean Husson

le Cheval d'Herbeleau

1966

François Nourissier

Une histoire française

1967

Michel Tournier

Vendredi ou les Limbes du Pacifique

1968

Albert Cohen

Belle du Seigneur

1969

Pierre Moustiers

la Paroi

1970

Bertrand Poirot-Delpech

la Folle de Lituanie

1971

Jean d' Ormesson

la Gloire de l'Empire

1972

Patrick Modiano

les Boulevards de ceinture

1973

Michel Déon

Un taxi mauve

1974

Kléber Haedens

Adios

1975

non décerné

 

1976

Pierre Schoendoerffer

le Crabe-tambour

1977

Camille Bourniquel

Tempo

1978

Alain Bosquet

Une mère russe

1978

Pascal Jardin

le Nain jaune

1979

Henri Coulonges

l’Adieu à la femme sauvage

1980

Louis Gardel

Fort Saganne

1981

Jean Raspail

Moi, Antoine de Tounens, roi de Patagonie

1982

Vladimir Volkoff

le Montage

1983

Liliane Guignabodet

Natalia

1984

Jacques-Francis Rolland

Un dimanche inoubliable près des casernes

1985

Patrick Besson

Dara

1986

Pierre-Jean Rémy

Une ville immortelle

1987

Frédérique Hébrard

le Harem

1988

François-Olivier Rousseau

la Gare de Wannsee

1989

Geneviève Dormann

le Bal du Dodo

1990

Paule Constant

White spirit

1991

François Sureau

l’Infortune

1992

Franz-Olivier Giesbert

l’Affreux

1993

Philippe Beaussant

Héloïse

1994

Frédéric Vitoux

la Comédie de Terracina

1995

Alphonse Boudard

Mourir d'enfance

1996

Calixthe Beyala

les Honneurs perdus

1997

Patrick Rambaud

la Bataille

1998

Anne Wiazemsky

Une poignée de gens

1999

François Taillandier

Anielka

1999

Amélie Nothomb

Stupeur et tremblement

2000

Pascal Quignard

Terrasse à Rome

2001

Éric Neuhoff

Un bien fou

2002

Marie Ferranti

la Princesse de Mantoue

2003

Jean-Noël Pancrazi

Tout est passé si vite

2004

Bernard du Boucheron

Court Serpent

2005

Henriette Jelinek

le Destin de Iouri Voronine

2006

Jonathan Littell

les Bienveillantes

2007

Vassilis Alexakis

Après J.-C.

2008

Marc Bressant

la Dernière Conférence

2009

Pierre Michon

Les Onze

2010

Éric Faye

Nagasaki