En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Eddy Merckx

Eddy Merckx
Eddy Merckx

Coureur cycliste belge (Meensel-Kiezegem, Brabant flamand, 1945).

Le palmarès de Merckx comporte presque toutes les épreuves majeures du calendrier cycliste international et explique le surnom de « Cannibale » que la chronique sportive lui octroya en son temps. Coureur très complet, c'est le champion cycliste le plus titré de tous les temps, l'homme aux 525 victoires sur route, 98 sur piste et 2 en cyclo-cross. Il est, avec cinq succès, co-détenteur du record de victoires dans le Tour de France (1969, 1970, 1971, 1972, 1974), avec un record de 34 victoires d'étapes. Il a aussi remporté cinq Tours d'Italie (1968, 1970, 1972, 1973, 1974) et un Tour d'Espagne (1973), devenant ainsi le deuxième coureur cycliste, après Jacques Anquetil, à remporter les trois grands tours. Il a été trois fois champion du monde (1967, 1971, 1974). Sa suprématie s'est exprimée également dans les courses classiques puisqu'il a gagné sept fois Milan-San Remo (1966, 1967, 1969, 1971, 1972, 1975, 1976), cinq fois Liège-Bastogne-Liège (1969, 1971, 1972, 1973, 1975), trois fois la Flèche wallonne (1967, 1970, 1972), Paris-Roubaix (1968, 1970, 1973), deux fois le Tour des Flandres (1969, 1975) et le Tour de Lombardie (1971, 1972), après avoir révélé ses aptitudes dans les classiques belges en remportant Gand-Wevelgem en 1967, à 21 ans.

Il a remporté sa première victoire en 1961 à Petit-Enghien, près de Bruxelles, avec une licence individuelle. Il s'inscrit au club d'Evere en 1962, avant d'être sacré champion du monde amateurs, à Sallanches, en Haute-Savoie, en 1964, et de remporter sa première victoire professionnelle en 1965 à Vilvorde, au nord de Bruxelles. En 1974, il est le premier coureur à réussir le triplé Tour d'Italie-Tour de France-Championnat du monde. Enfin, en 1972, à Mexico, il a pulvérisé le record mondial de l'heure, l'élevant à 49,431 km (battu seulement en 1984). Il a gagné le Tour de France pour sa première participation : il est alors le premier, et demeure le seul à ce jour, à remporter les trois classements (classement général, meilleur grimpeur et classement par points).

Ce coureur plein de panache n'hésitait jamais à attaquer : lors du Tour de France de 1969, alors qu'il portait déjà le maillot jaune, il effectua une échappée en solitaire longue de 140 km dans les Pyrénées, franchissant en tête le col du Tourmalet, le Soulor et l'Aubisque, en reléguant ses principaux adversaires, parmi lesquels figuraient Raymond Poulidor et Felice Gimondi, à plus d'un quart d'heure. Sa fin de saison 1972 fut exceptionnelle : il remporta à la suite le Tour d'Émilie, le Tour du Piémont, le Tour de Lombardie et le Trophée Baracchi, battant aussi le record de l'heure, à Mexico. (→ cyclisme.)

Le palmarès d'Eddy Merckx

Le palmarès d'Eddy Merckx

Le palmarès d'Eddy Merckx

Épreuve

Année

Championnat du monde sur route

1967, 1971, 1974

Championnat de Belgique sur route

1970

Record du monde de l'heure : 49,431 km/h (à Mexico)

1972

Tour de France

1969, 1970, 1971, 1972, 1974

Tour d'Italie

1968, 1970, 1972, 1973, 1974

Tour d'Espagne

1973

Tour de Belgique

1970, 1971

Tour de Suisse

1974

Paris-Roubaix

1968, 1970, 1973

Tour des Flandres

1969, 1975

Milan-San Remo

1966, 1967, 1969, 1971, 1972, 1975, 1976

Liège-Bastogne-Liège

1969, 1971, 1972, 1973, 1975

Flèche wallonne

1967, 1970, 1972

Amstel Gold Race

1973, 1975

Gand-Wevelgem

1967, 1970, 1973

Tour de Lombardie

1971, 1972

Paris-Bruxelles

1967, 1973

Circuit du Het Volk

1971, 1973

Paris-Nice

1969, 1970, 1971

Grand Prix du Midi libre

1971

Tour de Sardaigne

1968, 1971, 1973, 1975

Critérium du Dauphiné libéré

1971

Grand Prix des Nations

1973

Critérium des As

1967, 1970, 1974

Trophée Baracchi

1966 (avec Bracke), 1967 (avec Bracke), 1972 (avec Swerts)

Tour de Catalogne

1968, 1971

Tour Méditerranéen

1977

Grand Prix de l'Escault-Schoten

1972

Flèche brabançonne

1972

Grand Prix de Fourmies

1973

Grand Prix de Francfort

1971

Tour du Morbihan

1966

Grand Prix de Lugano

1968

Tour de Romandie

1968

Tour de l'Émilie

1972

Tour du Piémont

1972

Semaine catalane

1975, 1976

Trois Vallées varésines

1968

Tour du Levant

1969

Tour du Piémont

1972

Circuit de Montjuich

1966, 1970, 1971, 1972, 1974, 1975

À Travers Lausanne

1970, 1973

Championnat des Flandres

1966

Tour du Piémont

1972

Grand Prix Cerami

1966

Boucles de la Seine

1967

Paris-Luxembourg

1969

Six Jours de Gand

1965, 1967 (avec Sercu)

Six Jours de Charleroi

1968 (avec Sercu)

Six Jours de Milan

1971 (avec Stevens)

Six Jours de Dortmund

1973, 1975 (avec Sercu)

Six Jours de Grenoble

1973 (avec Sercu)

Six Jours d'Anvers

1975, 1976 (avec Sercu)

Six Jours de Rotterdam

1976 (avec Sercu)

Six Jours de Berlin

1977 (avec Sercu)

Six Jours de Maastricht

1977 (avec Sercu)

Six Jours de Munich

1977 (avec Sercu)

Six Jours de Zunich

1977 (avec Sercu)