En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ronald Mehu, dit Ronnie Bird

Chanteur, compositeur et parolier de rock français (Boulogne-sur-Seine 1946).

Il fréquente la bande du drugstore des Champs-Élysées, haut lieu des « minets » fous de pop anglaise. Ronnie Bird forme à dix-sept ans son propre groupe, les Blazers, puis abandonne ses études pour se joindre aux Rebelles. Henri Leproux, patron du Golf Drouot — ce temple du rock en quête de jeunes talents — lui donne sa chance. R. B. est engagé chez Decca en 1964. Habillé à la manière des mods anglais (pantalons et vestes étriqués, boots pointues, cheveux en casque à la Brian Jones), il reprend tour à tour des morceaux de Buddy Holly, des Small Faces et des Who. Après un passage remarqué à la Mutualité en juin 1964 à l'occasion de la sortie de son deuxième 45-tours, il reprend en 1965 deux succès anglais, des Rolling Stones et des Pretty Things (Elle m'attend et Tu perds ton temps). À la fin des années 1960, Ronnie Bird prend conscience que le temps des adaptations est révolu. Il enregistre en 1968 le Pivert puis S.O.S. Mesdemoiselles, sur des musiques originales de ses musiciens Tommy Brown (batteur) et Micky Jones (guitariste, futur Foreigner). Ronnie écrit parfois lui-même les textes de ces rocks balancés aux forts accents « stoniens » (Tu ne sais pas, la Surprise, ou Si quelque chose m'arrivait). Le public l'oublie peu à peu, mais pas les nostalgiques du style « mods » à la française. Il s'installe au début des années 1970 à New York où il devient cameraman au bureau d'Antenne 2. Il continue cependant de composer, et l'on note, en 1996, sa contribution à un album de Ray Charles.