En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

DictionnaireMaj Français

Dictionnaire français-anglaisDictionnaire français-espagnolDictionnaire français-allemandDictionnaire français-italienDictionnaire français-arabeDictionnaire français-chinois

Correcteur

Un correcteur d'orthographe et de grammaire gratuit pour corriger tous vos textes

Je teste

Forum

Aucun sujet n'est lié à cet article. Soyez le premier à réagir.

Poser une question

Mots proches


Accords et difficultés de quoi

 quoi

pronom relatif

(de quoi 1)



Emploi
Qu'il soit pronom relatif ou pronom interrogatif, quoi ne représente jamais une personne. I. Quoi, pronom relatif
  1. Quoi, pronom relatif, se rapporte le plus souvent à un pronom neutre (ce, rien, quelque chose, etc.) ou à une proposition : ce à quoi je pense ; il n'y a rien à quoi je ne m'attende ; voilà quelque chose sur quoi on peut compter ; lisez d'abord le livre, après quoi vous pourrez le critiquer.
    remarque
    Dans la langue classique, quoi pouvait représenter un nom de chose de sens déterminé, et on employait à quoi, sur quoi…, là où nous dirions aujourd'hui auquel, à laquelle, sur lequel, sur laquelle… : « Ce n'est pas le bonheur après quoi je soupire » (Molière). Certains écrivains contemporains usent encore parfois de ce tour littéraire : « Une de ces bornes à quoi l'on amarre les bateaux » (F. Mauriac).

  2. De quoi. Quoi s'emploie sans antécédent dans la tournure de quoi + infinitif (= ce qu'il faut pour) : heureusement, il avait de quoi payer son billet de retour ; il a de quoi vivre.

    De quoi s'emploie aussi absolument : il a de quoi, c'est un homme qui a de quoi (= qui a ce qu'il faut pour vivre dans l'aisance).
    Registre familier. II. Quoi, pronom interrogatif (= quelle chose ?) s'emploie dans l'interrogation directe et indirecte : à quoi veux-tu en venir ? ; je me demandais à quoi tu voulais en venir. 1. Quoi / que.
    Dans l'expression orale, quoi s'emploie couramment à la place de que, comme complément d'un infinitif ou après un verbe à un mode personnel : il ne sait quoi faire ; quoi répondre ? ; tu en penses quoi ?


    recommandation
    Dans l'expression soignée, en particulier à l'écrit, préférer que : il ne sait que faire ; que répondre ? ; qu'en penses-tu ?

  3. Quoi est également fréquent dans les interrogations sans verbe : quoi de neuf, aujourd'hui ?
    recommandation
    Pour faire répéter à son interlocuteur ce qu'il vient de dire, préférer pardon ou comment dites-vous : « Cette maladie est causée par une bactérie Gram positif. - Pardon ? » (et non : *Quoi ?).


Construction
  1. Quoi que (+ subjonctif) : quoi qu'il fasse, il réussit. Ne pas confondre quoi que et quoique. → quoique
  2. Quoi qu'il en ait. L'expression quoi qu'il en ait, qui signifie « malgré le dépit qu'il en a », résulte de la contamination de la locution malgré qu'il en ait (= quelque mauvais gré qu'il en ait) par quoi que. Longtemps critiquée, elle est aujourd'hui admise, mais elle reste d'un emploi peu courant.

Orthographe et sens
Ne pas confondre pour quoi et pourquoi. → pourquoi

Le Petit Larousse 2017 sur iPhone

  • Plus de 63 000 mots et 28 000 noms propres
  • 2 000 photos, dessins, cartes
  • Les célèbres pages roses
  • Une aide aux jeux de lettres
  • Le jeu du dictionnaire pour s’amuser à retrouver la bonne définition d’un mot.
  • 9 000 citations d’auteurs français et étrangers
  • 6 000 articles pratiques pour déjouer les pièges de la langue

Télécharger sur l'AppStore pour 9,99 €

Cette application est universelle, une fois achetée, vous pouvez l'installer sur votre iPhone, iPod Touch ou iPad sans frais supplémentaires pour une interface adaptée à chaque appareil. Cette application s’installe complètement et ne nécessite aucune connexion Internet (sauf pour les sons).

Apple, le logo Apple, iPad, iPhone, iPod, iTunes sont des marques d’Apple Inc., déposées aux États­Unis et dans d’autres pays.