En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Accords et difficultés de ni

 ni

conjonction

(ancien français ne, du latin nec)



Emploi

Éléments coordonnés par ni. Ni, répété, coordonne toujours des éléments (mots, membres de phrase, propositions) de même nature.
Ainsi on dit : elle n'a ni pris du bon temps ni fait des économies (et non : *elle n'a pris ni du bon temps ni fait des économies).

Répétition de ni. Ni est habituellement répété devant chacun des éléments qu'il coordonne et sur lesquels porte la négation : il n'est ni meilleur ni pire que d'autres. « Ni l'or ni la grandeur ne nous rendent heureux » (La Fontaine). « Ni le sergent, ni le général, ni les balles n'avaient plus cours » (Saint-Exupéry). - On peut employer à la place du premier ni une autre négation : ne... pas, ne... plus, jamais, personne, rien, etc. : il n'est pas froid ni distant ; nous ne pouvons plus les secourir ni leur venir en aide ; je n'ai jamais compris ni essayé de comprendre le fonctionnement de cet appareil ; « sans compter l'hygiène ni la matière médicale » (G. Flaubert).

remarque
L'emploi de ni sans négation ou autre ni qui le précède est archaïque : « Je serais bien fâché que ce fût à refaire, Ni qu'elle m'envoyât assigner la première » (Racine).


Ne... pas, ne... plus, rien... après ni répété. Après ni répété on peut employer ne... plus, ne... jamais, rien..., mais on ne peut pas employer ne... pas, ne... point.
On peut dire ni l'argent ni les honneurs ne l'ont jamais tenté, mais non *ni l'argent ni les honneurs ne l'ont pas tenté.

Ni avec de partitif. Ni n'est pas employé devant le premier terme d'une série si celui-ci est précédé d'un de partitif : il n'y a pas d'augmentation ni d'avancement à attendre (et non : *il n'y a ni d'augmentation ni d'avancement...).

Ni / et. Ni ne s'emploie plus dans une proposition affirmative, contrairement à l'usage de l'époque classique : « Patience et longueur de temps / Font plus que force ni que rage » (La Fontaine). On dirait aujourd'hui : Font plus que force et que rage (ou bien : Font plus que force ou que rage).

Ni remplacé par et. Et peut être employé à la place de ni dans une proposition négative : je n'ai jamais prôné ce genre de doctrine et ces idées.
Mais on peut également dire, pour insister, en séparant plus nettement les compléments : je n'ai jamais prôné ce genre de doctrine ni ces idées ou je n'ai jamais prôné ni ce genre de doctrine ni ces idées.

Sans et ni. On dit aujourd'hui : on n'arrive pas sans effort ni peine ou on n'arrive pas sans effort et sans peine.
La tournure avec ni sans, bien que correcte, est littéraire et légèrement vieillie : on n'arrive pas sans effort ni sans peine.


Accord
  1. Accord du verbe avec deux sujets (ou plus) réunis par ni.

    Si l'un des sujets est au pluriel, le verbe se met au pluriel : ni Marie-Line ni ses amis ne sont au courant.

    Si ni… ni… coordonne des sujets singuliers de la troisième personne, le verbe peut se mettre au pluriel ou au singulier. - Il se met généralement au pluriel : ni Marie-Line ni Pierrette ne sont au courant. « Ni l'or ni la grandeur ne nous rendent heureux » (La Fontaine). - Il se met au singulier si l'on conçoit séparément pour chacun des sujets l'action ou l'état exprimés : ni Marie-Line ni Pierrette n'est au courant. « Ni mon grenier ni mon armoire / Ne se remplit à babiller » (La Fontaine). - Le verbe est au singulier si les deux sujets s'excluent l'un l'autre : ni le docteur ni le colonel n'est le meurtrier, puisqu'on les a vus au cercle ce soir-là.

    Avec deux sujets (ou plus) représentant des personnes grammaticales différentes, on met le verbe au pluriel et à la personne qui l'emporte normalement pour l'accord : ni lui ni toi n'avez rien à vous reprocher ; ni toi ni moi n'avons rien à nous reprocher ; ni lui ni moi n'avons rien à nous reprocher.
  2. Accord de l'adjectif. L'adjectif ne prend la marque du pluriel que s'il se rapporte aux deux éléments coordonnés par ni : ce n'est ni le lieu ni le moment adéquats ; mais : elle l'a fait sans hypocrisie ni gêne apparente. Il s'accorde normalement en genre : ce n'est ni le lieu ni l'heure adéquats, ce n'est ni la place ni l'heure adéquates.

Orthographe
Emploi de la virgule.
Quand ni... ni... coordonne deux mots de même nature (noms, adjectifs, verbes, adverbes), ceux-ci ne sont pas séparés par une virgule : des gens sans feu ni lieu ; elles ne sont ni laides ni bêtes ; ils ne le disent ni ne le pensent ; il ne faut agir ni impulsivement ni mollement.

Quand ni est répété plus de deux fois, les éléments coordonnés sont séparés par des virgules : des gens sans feu, ni lieu, ni aveu ; elles ne sont ni laides, ni bêtes, ni paresseuses.

Le Petit Larousse 2017 sur iPhone

  • Plus de 63 000 mots et 28 000 noms propres
  • 2 000 photos, dessins, cartes
  • Les célèbres pages roses
  • Une aide aux jeux de lettres
  • Le jeu du dictionnaire pour s’amuser à retrouver la bonne définition d’un mot.
  • 9 000 citations d’auteurs français et étrangers
  • 6 000 articles pratiques pour déjouer les pièges de la langue

Télécharger sur l'AppStore pour 9,99 €

Cette application est universelle, une fois achetée, vous pouvez l'installer sur votre iPhone, iPod Touch ou iPad sans frais supplémentaires pour une interface adaptée à chaque appareil. Cette application s’installe complètement et ne nécessite aucune connexion Internet (sauf pour les sons).

Apple, le logo Apple, iPad, iPhone, iPod, iTunes sont des marques d’Apple Inc., déposées aux États­Unis et dans d’autres pays.