Journal de l'année Édition 1967

Du 01 juillet 1966 au 30 juin 1967

Ça c'est passé le

Viêt-nam.

Nouveaux renforts américains : 3 000 hommes débarquent.

Ça c'est passé le

France.

Pour la première fois, des émissions télévisées destinées aux candidats bacheliers.

Sommaire

  • La vie politique en France
    • Retour aux affrontements d'autrefois

      Cependant, contrairement à l'attente, le débat devant le pays ne s'arrêtait pas au lendemain du second tour, le 19 décembre, une fois acquise la réélection du président de Gaulle.

    • Élections

      Les préparatifs des élections législatives des 5 et 12 mars 1967 ont largement dominé toute l'année politique 1966, étudiée d'autre part.

    • Conjoncture économique

      Le ralentissement de l'expansion a placé certaines entreprises dans des situations difficiles, ce qui les a contraintes à accepter des fusions auxquelles elles n'auraient peut-être pas consenti dans des circonstances plus favorables. Réciproquement, la transformation des entreprises a provoqué des inquiétudes, spécialement dans le personnel, qui a craint de perdre son emploi ; ce qui a conduit certaines catégories sociales à se montrer plus prudentes dans leurs dépenses, d'où un ralentissement des affaires.

    • Productions

      Le ralentissement de la croissance de la consommation française d'énergie, déjà noté en 1965, s'est poursuivi l'an dernier et au cours des premiers mois de 1967.

    • Finances

      En présentant le budget de 1967 — son premier budget en tant que ministre de l'Économie et des Finances —, Michel Debré déclarait : « Je suis un fidèle serviteur du Plan. » La loi de finances se caractérise effectivement par l'importance des crédits d'équipement destinés à la réalisation du Ve Plan (1966-1970), qui avait pris un certain retard du fait des séquelles de la politique de stabilisation.

    • Emploi

      L'idée est bien ancrée que la sécurité du travail est un signe de bonne santé économique et qu'en revanche le sous-emploi est toujours signe d'une crise.

    • Relations sociales

      La période 1966-67 a été, tant dans le secteur public que dans le secteur privé, celle d'une révélation. Les revendications de salaire ne sont plus au cœur des préoccupations ouvrières, elles ne sont que l'habillage de désirs plus qualitatifs ; la sécurité de l'emploi et du salaire, l'amélioration des conditions de travail, le désir de savoir ce qui va se passer sont les moteurs actuels du climat revendicatif.

    • Législation

      En un temps record, le gouvernement et le Parlement ont rédigé, adopté et promulgué une importante loi-programme qui, pour la première fois dans notre droit, met en œuvre un plan, conçu pour trois ans, de formation professionnelle en prévoyant les crédits nécessaires.

    • Politique étrangère

      Pour la France et l'OTAN, les années 1966 et 1967 resteront comme la période de la séparation. Certes, depuis 1958, le général de Gaulle avait fait plusieurs fois allusion à la nécessité que « la défense de la France soit française », à l'obligation pour la France « de garder sa volonté, sa figure et son armée à elle ». Il n'en avait cependant pas tiré jusque-là de conclusions précises sur la marche qu'il entendait suivre.

  • La vie politique internationale
    • Les conflits

      Intensification des raids américains sur le Viêt-nam du Nord ; aggravation et durcissement des combats au Viêt-nam du Sud ; échecs successifs de toutes les tentatives diplomatiques pour mettre fin au conflit. Ces trois propositions résument l'année vietnamienne. Elle aura été une nouvelle année de guerre.

    • Désarmement

      La signature, le 27 janvier 1967, d'un accord sur l'utilisation pacifique de l'espace et des corps célestes — qui n'engage effectivement que l'URSS et les États-Unis — traduit mal l'état des négociations internationales en cours sur tous les problèmes de désarmement.

    • Matières premières

      Les cours des matières premières, qui, dans l'ensemble, étalent stables au début de l'année 1966, sont en baisse depuis. L'indice londonien Reuter (moyenne géométrique pondérée de 21 articles, en fonction de l'importance dans le commerce mondial), calculé sur la base 100 au 18 septembre 1931, a passé de 465,3 à fin juin 1966, à 421,2 au début décembre, niveau le plus bas qui ait été noté depuis la fin de 1962, pour remonter autour de 450 à la mi-juin 1967, à la faveur de la guerre israélo-arabe. Quant à l'indice américain Moody's (moyenne arithmétique pondérée de 15 marchandises importantes à New York et spéculatives), calculé sur la base 100 au 31 décembre 1931, il a décliné, pendant le même temps, de 403,3 à 373, pour s'établir à près de 380 pendant les quatre jours de guerre au Moyen-Orient.

  • La vie politique à l'étranger
    • Afrique

      Si, durant les six derniers mois de l'année 1966, l'Afrique noire a conservé une place de premier plan dans l'actualité internationale, elle est brusquement retournée au dernier rang au cours des six premiers mois de l'année 1967. Il est vrai que la crise du Moyen-Orient, dont la guerre israélo-arabe du mois de juin ne constitue qu'un des aspects, préoccupe toutes les capitales.

    • Amérique

      Les rapports entre les États-Unis et les pays latino-américains n'ont cessé de se détériorer durant toute l'année 1966. À quelques exceptions près, les dirigeants d'Amérique latine se sont inquiétés de voir le chef de la Maison-Blanche renouer avec une politique d'interventions militaires (Saint-Domingue), enliser plus profondément les États-Unis dans le conflit vietnamien et se soucier de moins en moins de la situation économique dramatique des nations sœurs du continent.

    • Asie

      *15 227 000. 24. *2,7 %. Consomm. énergie : 21 kg e.c. Transports. Parc autos : 8 100 + 9 700. Information. Journaux (63) : 14 quotidiens ; tirage global : 64 000. Récepteurs radio : *35 000. Cinéma (60) : 20 salles. Postes téléphone : 8 683. Santé (62). 461 médecins. Éducation (63). Prim. : 308 161. Sec. et techn. : 36 615. Sup. : 3 247. Institutions. État indépendant depuis 1921. Monarchie constitutionnelle. Constitution de 1965. Souverain : Mohammed Zahir chah ; succède en 1933 à son père Mohammed Nadir, assassiné. Premier ministre : Mohammed Youssouf.

    • Europe

      1 626 315. 63. *3,1 %. Consomm. énergie : 344 kg e.c. Information. Journaux : 2 quotidiens ; tirage global : 87 000. Récepteurs radio (63) : 69 000. Cinéma (61) : 76 salles ; fréquentation : 7,6 M. Santé (63). 697 médecins. Éducation (63). Prim. : 342 127. Sec. et techn. : 50 898. Sup. : 12 165. Institutions. République populaire, proclamée le 11 janvier 1946. Constitution de 1946. Président du présidium : major général Hadji Lleshi, élu en 1953. Président du Conseil : colonel général Mehmet Chehou. Premier secrétaire du Parti : général Enver Hodja. Parti unique : Parti ouvrier albanais. Seule démocratie populaire d'Europe qui se soit alignée sur Pékin ; a rompu ses relations diplomatiques avec l'URSS en décembre 1961.

    • Océanie

      (61) : 10 508 186. (64) : 1. 2,1 %. Consomm. énergie : 4 454 kg e.c. Transports. Rail (*64) : 3 552 M pass./km, 17 094 M t/km. Parc auto (*64) : 2 710 100 + 864 600. Mar. march. (*65) : 727 000 tjb. Aviat. civ. (*64) : 4 630 466 000 pass./km. Information. Journaux (63) : 62 quotidiens ; tirage : 3 796 000, sur 58 quotidiens. Récepteurs radio (64) : 2 300 000. Téléviseurs (64) : 1 789 000. Cinéma (63) : 1 266 salles ; fréquentation (60) : *210 M. Postes téléphone (64) : 2 670 212. Santé (63). 14 884 médecins. Éducation (63). Prim. : 1 629 633. Sec. et techn. : 790 722. Sup. : 116 150. Institutions. Fédération de 6 États (Commonwealth of Australia), indépendante le 1er janvier 1901. Constitution de 1901. Gouverneur général représentant la Couronne britannique lord Casey. Premier ministre : Harold E. Holt. Nette victoire de la coalition au pouvoir (parti libéral de H. Holt et parti agrarien de John Mc-Ewen aux élections législatives du 26 novembre 1966. Les Australiens ont approuvé massivement (référendum du 27 mai 1967) l'inclusion des aborigènes dans les opérations de recensement. En revanche, ils ont repoussé l'amendement autorisant le gouvernement à augmenter le nombre des sièges à la Chambre des représentants.

  • La vie intellectuelle
    • Lettres

      « L'Âge ingrat du roman », dit le titre d'un essai récent d'un critique et romancier suisse, Jean-Pierre Monnier. On ne sait si l'image est tout à fait exacte, parce que le roman nous semble avoir déjà une belle maturité derrière lui, mais l'épithète traduit assez bien l'impression générale que nous ressentons en essayant de prendre une vue panoramique de l'évolution du genre romanesque pendant une courte période encore trop rapprochée de nous.

    • Arts

      Les galeries d'art, elles, ont subi cette saison ce que certains ont appelé une crise, alors que d'autres n'y voyaient qu'un juste retour à la normale. On a fait de multiples enquêtes auprès des marchands de tableaux pour savoir si véritablement la peinture se vendait moins bien qu'il y a quelques années. La vérité a été difficile à déceler ; car, outre que les intéressés ne tiennent pas toujours à avouer leurs échecs, la question ne devait pas concerner la peinture en général, mais telle ou telle sorte de peinture.

    • Spectacles

      Trois films marquent l'année 1966-67 : la Grande Vadrouille de Gérard Oury, les Demoiselles de Rochefort de Jacques Demy, Mouchette de Robert Bresson. Trois films : trois genres aussi différents les uns des autres, trois metteurs en scène dont les ambitions comme les moyens d'expression ne peuvent guère se comparer.

    • Sciences

      La découverte dans l'espace lointain d'objets rayonnants d'une nature inconnue, l'atterrissage de caméras à la surface de la Lune, ou encore la réunion d'un congrès médical mondial constituent des événements bien situés dans la chronologie.

  • La vie religieuse
    • La vie religieuse

      L'action de l'Église s'est donc schématiquement orientée autour de deux pôles définis comme essentiels par les pères conciliaires : le renouveau intérieur et l'ouverture au monde.

  • La vie quotidienne
    • Le Français 1966-67

      Productif malgré sa légende, le Français reste malheureusement très mal logé. Non seulement la France ne se place, pour la construction, qu'au 6e rang des pays européens, mais le toit que les plus débrouillards ont trouvé n'abrite souvent que peu de confort. Surtout en pleine campagne, dans les villages, où les W-C sont un luxe. Pour seulement 18,6 % des cas, ils sont intégrés au logement. Sinon, c'est, au fond du jardin, la pittoresque cabane (38,6 %) qui provoque l'étonnement amusé du touriste américain, le cabinet partagé par plusieurs familles (25,6 %) ou, parfois, rien du tout !

    • Vacances

      L'été transforme les plages en terrains de jeux surpeuplés, et le repos, qui était traditionnellement associé aux vacances, est devenu une gageure entre le 1er juillet et le 15 août sur les côtes de France.

    • Éducation

      11 millions et demi de Français — presque 1 sur 4 — fréquentent une école ou une université. 500 000 fonctionnaires environ travaillent pour l'Éducation nationale (« la plus grande affaire de France, peut-être même d'Europe », affirmait Christian Fouchet).

    • Automobile

      910 000 visiteurs ont parcouru les stands des 1 350 exposants réunis au palais des Expositions de la porte de Versailles du 6 au 16 octobre, pour le LIIIe Salon de l'automobile. C'est un très grand succès, qui confirme la rapide reprise de l'automobile en 1966. Mais le record d'affluence n'a pas été battu : il appartient toujours au Salon de 1955, qui avait accueilli un million de personnes.

    • La mode

      La mode hiver 66 donne à la femme, dans sa tenue de tous les jours, une allure sport, décontractée, presque désinvolte. Le soin tout particulier apporté au choix des accessoires qui accompagnent la toilette lui procure néanmoins un certain côté piquant. Le soir, en revanche, tout est mis à profit pour satisfaire le désir de briller et d'éblouir.

    • Sports

      Deux grands événements marquent la seconde partie de la saison d'athlétisme 1966 : la déroute des Soviétiques aux championnats d'Europe de Budapest, en septembre, et les adieux internationaux de Michel Jazy.

    • Chronique judiciaire

      Le 5 juin 1967, l'affaire Ben Barka, qui avait passionné l'opinion française pendant 18 mois, trouvait, après deux procès, son épilogue judiciaire devant les Assises de la Seine. Un épilogue surprenant, puisque la plupart des accusés étaient acquittés, mais qui, pourtant, passa presque inaperçu. Car le jour même du verdict devait éclater le conflit entre Israël et les pays arabes, qui mobilisa ailleurs les passions politiques.

    • Faits divers

      Au printemps 1967, les Anglais et les Français ont découvert que la civilisation du pétrole, qui est la nôtre, pouvait causer de gros désagréments. Le naufrage d'un pétrolier au large des côtes des Cornouailles a transformé la mer en nappe de mazout et les plages de sable fin en magma de cambouis. Ce phénomène, encore inédit, a reçu un nom nouveau : la marée noire.

    • Information

      L'évolution de la presse quotidienne de province au cours de l'année a encore accentué la tendance, déjà constatée depuis deux ans environ, à la concentration des entreprises ou au moins à la conclusion d'accords techniques ou publicitaires. Parallèlement, les sociétés de rédacteurs constituées dans la plupart des journaux parisiens et plusieurs grands régionaux ont fait école, et de nouvelles sociétés se sont formées dans divers quotidiens. Tels sont les deux traits marquants de l'année pour la presse française.

    • Philatélie

      Pour les quelque 500 000 collectionneurs de timbres français, l'année philatélique s'est déroulée sans grands heurts.

    • Les courses

      Une jument, qui n'est même pas un pur-sang, et un petit homme taciturne ont marqué de leur présence et de leur classe la saison hippique : Roquépine et Yves Saint-Martin.

    • Bridge

      Soixante-quatre donnes durant, on a pu se demander s'il n'allait pas y avoir du nouveau sous le soleil de Miami. À la mi-temps de la finale des championnats du monde de bridge (26 mai au 4 juin), les Italiens ne menaient que de trois points contre les États-Unis.

    • Échecs

      L'année qui vient de s'écouler confirme la montée des jeunes et l'extraordinaire essor des échecs, qui se traduit par un nombre sans cesse plus grand de compétitions et de participants.

  • Nécrologie

    Konrad ADENAUER (91 ans), ancien chancelier de la République fédérale d'Allemagne ; Bonn, le 19-V-67.