Accueil > langue française > dictionnaire > surprendre v.t. - être surpris v.pass. - se surprendre v.pr.

surprendre

verbe transitif Conjugaison

  • 1. Prendre quelqu'un sur le fait, le voir dans une situation particulière : On l'a surpris à falsifier la comptabilité.

    Synonymes :

    attraper - choper (familier) - coincer (familier) - pincer (familier) - piquer (familier)

  • 2. Découvrir ce qu'on n'aurait pas voulu qu'on voie, qu'on connaisse : Je réussirai à surprendre leur secret.

    Synonymes :

    arracher - capter - extorquer - soutirer

  • 3. Rendre visite à quelqu'un, arriver chez lui à l'improviste : Nous l'avons surpris au saut du lit.
  • 4. Attaquer quelqu'un alors qu'il ne s'y attend pas : Surprendre un adversaire.
  • 5. Frapper quelqu'un, le toucher de façon inopinée : La mort l'a surpris dans son sommeil.

    Synonyme :

    fondre sur

  • 6. Déconcerter quelqu'un, l'étonner par un côté inattendu : Sa brusque volte-face a surpris ses amis.

    Synonymes :

    ébahir - épater (familier) - estomaquer (familier) - étonner - frapper - renverser (familier) - stupéfier

être surpris

verbe passif

  • 1. Être étonné de quelque chose, déconcerté : Je suis surpris de son silence, qu'il se soit tu.

    Synonymes :

    déconcerté - ébahi - ébaubi (littéraire) - épaté (familier) - époustouflé (familier) - estomaqué (familier) - étonné - médusé - sidéré - soufflé (familier) - stupéfait - suffoqué

  • 2. Marquer l'étonnement, en parlant d'un regard, d'un air, etc.

se surprendre

verbe pronominal Conjugaison

  • Se rendre compte qu'on accomplit quelque chose inconsciemment : Il se surprit à parler tout seul.

Expressions avec surprendre

surprendre

verbe transitif Conjugaison

  • Surprendre la bonne foi, la confiance de quelqu'un,

    en profiter indûment, en abuser.

être surpris

verbe passif

  • Être le premier surpris,

    ignorer complètement ce qu'on vient d'apprendre.

Difficultés de surprendre


  • CONJUGAISON

    Comme prendre.

  • CONSTRUCTION

    Surpris de, par :j'étais surpris de sa présence ; elle a été surprise par sa réaction.

    Être surpris de (+ infinitif) : nous sommes surpris de vous voir.

    Être surpris que (+ subjonctif), si (+ indicatif) : je suis surpris qu'il réagisse ainsi ; il sera bien surpris si j'accepte.
    Être surpris de ce que (+ indicatif) : je suis surpris de ce qu'il n'est pas venu.Cette construction est moins courante que les autres.
    Elle est également tenue pour moins élégante, et peut en outre être ambiguë dans certains cas (je suis surpris de ce qu'il a manqué peut vouloir dire « je suis surpris par ce qu'il a manqué » ou « je suis surpris qu'il ait été absent »).

Mots proches

Quel est le participe passé du verbe « repaître » ?