porte

nom féminin

(latin porta)

Définitions de porte


  • Baie, munie d'un dispositif de fermeture, donnant passage à l'intérieur comme à l'extérieur d'un lieu fermé ou enclos : Passer par la porte de derrière.
  • Autrefois, ouverture aménagée dans l'enceinte d'une ville pour permettre le passage.
  • Nom donné à certains lieux situés à la périphérie d'une ville : Porte de Clichy.
  • Ouvrage mobile, plein, grillé ou vitré, à un ou plusieurs vantaux ou panneaux, placé dans un bâti ou une huisserie et constituant le dispositif de fermeture d'un passage, d'une baie, d'un meuble, d'un véhicule, etc. : On a fracturé la porte. Voiture à quatre portes.
  • Accès principal à un édifice, à un établissement, à un lieu quelconque : Attendre les enfants à la porte de l'école.
  • Ce qui est considéré comme le début de quelque chose, l'accès à quelque chose : Alger, porte de l'Afrique.
  • Armement

    Pièce métallique placée à l'arrière du barillet d'un revolver pour empêcher les cartouches de retomber vers l'arrière.
  • Électronique

    Circuit à deux ou plusieurs entrées et dont la sortie est une fonction logique des entrées.
  • Mines

    Porte d'aérage, porte installée dans une galerie pour empêcher le courant d'air d'y passer ou pour en limiter le débit.
  • Navigation intérieure

    Élément mobile permettant d'isoler le sas d'une écluse ou de séparer deux parties de ce sas et d'assurer le passage des bâtiments.
  • Sports

    Ligne virtuelle délimitée par deux piquets de couleur identique et dont le franchissement par les deux pieds du skieur est obligatoire en slalom.
  • Zootechnie

    Synonyme de fontaine du lait.

Expressions avec porte



  • À la porte !,

    se dit à quelqu'un pour le chasser.
  • À la porte,

    dehors, sur le seuil de la maison, ou dehors avec l'impossibilité d'entrer.
  • À la porte de, aux portes de,

    tout près de : Les manifestants sont aux portes de Paris.
  • Littéraire. Aux portes de la vie, de la mort,

    aux premiers instants, aux derniers instants de la vie.
  • Balayer devant sa porte,

    s'attaquer à ses propres erreurs avant de critiquer celles des autres.
  • Familier. C'est la porte à côté,

    c'est tout près d'ici.
  • C'est la porte ouverte à,

    cela va inéluctablement entraîner quelque chose.
  • De porte à porte,

    du point de départ au point d'arrivée.
  • De porte en porte,

    de maison en maison, d'un appartement à l'autre.
  • Entre deux portes,

    très rapidement, sans accorder beaucoup d'attention.
  • Entrer par la grande porte,

    entrer dans une entreprise, une administration directement à un poste important.
  • Fermer, défendre, refuser, interdire sa porte à quelqu'un,

    refuser de le recevoir.
  • Fermer la porte à quelque chose,

    le refuser, l'exclure.
  • Frapper, sonner à la bonne (mauvaise) porte,

    s'adresser à la personne qui convient (qui ne convient pas).
  • Laisser quelque chose à la porte,

    abandonner certaines habitudes, certaines considérations, certains sentiments en abordant une situation nouvelle.
  • La porte !,

    fermez la porte.
  • Familier. Mettre, flanquer, ficher, foutre (populaire) quelqu'un à la porte,

    le chasser, le renvoyer, le congédier.
  • Opération, journée porte(s) ouverte(s),

    possibilité offerte au public de visiter les locaux d'une entreprise, d'un service public, etc., pendant un temps limité.
  • Ouvrir la porte à,

    donner à quelque chose la possibilité d'avoir lieu.
  • Ouvrir toutes les portes (à quelqu'un),

    l'introduire partout où il peut rencontrer des personnes influentes.
  • Porte de sortie,

    moyen de se tirer d'affaire.
  • Prendre la porte,

    sortir d'une manière plus ou moins volontaire, ou brusque.
  • Architecture

    Porte triomphale,

    sorte d'arc de triomphe.
  • Bâtiment

    Porte basculante,

    porte, généralement de grande largeur, qui peut se relever à l'horizontale contre le plafond à l'aide d'un système de bras articulés.

    Porte composée,

    ensemble formé de vantaux accolés ou de vantaux et de châssis superposés, séparés par des parties dormantes.

    Porte coulissante ou roulante,

    porte à un ou plusieurs vantaux ouvrant par translation horizontale dans leur plan.

    Porte coupée,

    porte scindée horizontalement, vers son milieu, en deux vantaux qui peuvent être mus indépendamment.

    Porte vitrée,

    dont la partie supérieure, au moins, est munie de vitres.
  • Couture

    Porte d'agrafe,

    anneau dans lequel passe une agrafe pour tenir un vêtement fermé.
  • Droit

    Contribution des portes et fenêtres,

    ancien impôt direct établi sur le nombre et la qualité des ouvertures des immeubles appartenant au contribuable. (Il fut supprimé en 1925.)

Homonymes de porte


  • porte adjectif
  • porte forme conjuguée du verbe porter
  • portent forme conjuguée du verbe porter
  • portes forme conjuguée du verbe porter

Difficultés de porte


  • ORTHOGRAPHE

    Expressions avec porte. On écrit au singulier : aller de porte en porte, habiter porte à porte. On écrit avec deux traits d'union et au singulier : faire du porte-à-porte.

    Dans les noms des « portes » de villes (= places, quartiers correspondant aux portes de fortifications disparues). Minuscule à porte, majuscule au nom propre ou à l'adjectif qui suit : la porte des Lilas, la porte Dauphine (à Paris).

    La Porte, la Sublime-Porte: le gouvernement d'Istanbul, du temps de l'Empire ottoman.

    Mots composés avec l'élément porte- (nom féminin porte) : une porte-croisée, une porte-fenêtre, une porte-grille. - Plur. : des portes-croisées, des portes-fenêtres, des portes-grilles.

  • EMPLOI

    Être sur le pas de sa porte, sur le seuil de sa porte, à sa porte.
    recommandation :
    Ne pas dire, ne pas écrire *être sur sa porte dans ce sens.

    La clé est sur la porte, à la porte (et non *après la porte).

    Trouver porte close = ne pas trouver qqn chez lui, ou être éconduit par qqn qui fait dire qu'il ne peut pas recevoir.
    recommandation :
    Dans l'expression soignée, préférer cette expression à trouver porte de bois (formé par analogie avec faire visage de bois), que son impropriété doit cantonner à l'usage familier ou plaisant.


Citations avec porte


  • Guillaume Apollinaire de Kostrowitzky, dit Guillaume Apollinaire (Rome 1880-Paris 1918)
    Ouvrez-moi cette porte où je frappe en pleurant.
    Alcools, le Voyageur , Gallimard
  • Anatole François Thibault, dit Anatole France (Paris 1844-La Béchellerie, Saint-Cyr-sur-Loire, 1924)
    Académie française, 1896
    J'ai rarement ouvert une porte par mégarde sans découvrir un spectacle qui me fît prendre l'humanité en pitié, en dégoût ou en horreur.
    La Vie en fleur, Calmann-Lévy
  • Victor Hugo (Besançon 1802-Paris 1885)
    Ô Seigneur ! ouvrez-moi les portes de la nuit,
    Afin que je m'en aille et que je disparaisse.

    Les Contemplations, Veni, vidi, vixi, IV, 13
  • Maurice Maeterlinck (Gand 1862-Nice 1949)
    Ils croient que rien n'arrivera parce qu'ils ont fermé la porte.
    Intérieur, Fasquelle
  • Gérard Labrunie, dit Gérard de Nerval (Paris 1808-Paris 1855)
    Le Rêve est une seconde vie. Je n'ai pu percer sans frémir ces portes d'ivoire ou de corne qui nous séparent du monde invisible.
    Aurélia
  • Bible
    Efforcez-vous d'entrer par la porte étroite.
    Évangile selon saint Luc, XIII, 24

    Commentaire
    La Porte étroite est le titre d'un roman d' André Gide.

  • Rafael Alberti (Puerta de Santa Maria 1902-Puerta de Santa Maria 1999)
    […] Il est des portes sur la mer que l'on ouvre avec des mots.
    […] Hay puertas al mar que se abren con palabras.
    Sobre los ángeles, El ángel de las bodegas
  • Søren Aabye Kierkegaard (Copenhague 1813-Copenhague 1855)
    Hélas, la porte du bonheur ne s'ouvre pas vers l'intérieur, et il ne sert donc à rien de s'élancer contre elle pour la forcer. Elle s'ouvre vers l'extérieur. Il n'y a rien à faire.
    Ou bien ou bien

Mots proches

Ces trois mots se terminent par le son [cie] ; lequel prend un « c » et non un « t » dans la syllabe finale ?