En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Eugène Viollet-le-Duc

Eugène Viollet-le-Duc, le château de Pierrefonds
Eugène Viollet-le-Duc, le château de Pierrefonds

Architecte et théoricien français (Paris 1814-Lausanne 1879).

Il travaille, au sortir du collège, chez des architectes, fait des voyages archéologiques en France (1832-1833) puis en Italie (1836-1837). Mérimée, inspecteur général des Monuments historiques, lui fait confier des restaurations d'édifices comme l'abbatiale de Vézelay (1840), la Sainte-Chapelle de Paris (sous la direction de Duban), puis Notre-Dame, les cathédrales d'Amiens, de Chartres, de Reims, la basilique de Saint-Denis, etc.

Sa théorie veut que la « restitution » d'un édifice soit établie en fonction des principes architectoniques dont découlent ses formes ; il est ainsi amené à interpréter des monuments selon une rationalité scientifique parfois peu accordée à l'invention créatrice des constructeurs médiévaux. Il fut sévèrement critiqué, mais grâce à lui furent sauvegardés de nombreux monuments.

On lui doit une œuvre écrite de grande importance, notamment deux Dictionnaires raisonnés, consacrés l'un à l'architecture (10 volumes, 1854-1868), l'autre au mobilier (6 volumes, 1858-1875) du Moyen Âge français, ainsi que le projet, réalisé après sa mort, du musée des Monuments français. Il a en outre jeté, dans ses Entretiens sur l'architecture (1863-1872), les bases d'un nouveau rationalisme, incluant l'emploi du métal.