En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Raymond Poulidor

Coureur cycliste français (Masbaraud-Mérignat, Creuse, 1936).

Il est le cinquième garçon d’une famille de métayers. Ses frères aînés, André et Henri, participent à des courses régionales. Il remporte sa première course en 1953 au Grand Prix de la Quasimodo, à Saint-Léonard-de-Noblat (Haute-Vienne), son lieu de résidence. Devenu professionnel en 1960, il remporte en 1961 Milan-San Remo et devient champion de France la même année. En 1962, il termine troisième de son premier Tour de France, après avoir remporté une étape. En 1963, il s'adjuge la Flèche wallonne (qu'il est le premier Français à remporter) et le Grand Prix des Nations, une course contre la montre. En 1964, il remporte le Tour d'Espagne puis termine deuxième du Tour de France, à 56 secondes de Jacques Anquetil, qu’il avait distancé dans l’ascension du puy de Dôme. Sa rivalité avec Anquetil divise alors la France pendant la première moitié des années 1960. En 1965, il termine de nouveau deuxième du Tour de France, derrière Felice Gimondi. Il gagne le critérium du Dauphiné libéré en 1966 et en 1969. Il remporte à deux reprises Paris-Nice, en 1972 et en 1973 puis s’impose en 1973 dans le Grand Prix du Midi-Libre. Cette même année 1973, il manque d’endosser le maillot jaune du Tour de France – qu’il ne portera jamais – pour seulement 8 dixièmes de seconde à l’issue du prologue, derrière Joop Zoetemelk. En 1974, il termine de nouveau deuxième du Tour de France, 8 minutes derrière Eddy Merckx, qu’il avait réussi à lâcher dans le mont du Chat puis dans l’ascension du Plat-d’Adet. En 1976, il monte une dernière fois, à quarante ans, sur le podium du tour de France, finissant troisième et prolongeant la popularité exceptionnelle de celui qui celui qui fut surnommé « Poupou ». Il a participé à tous les Tours de France de 1962 à 1975, sauf en 1971 et il détient le record des podiums sur le Tour (huit : trois fois deuxième, en 1964, 1965, 1974 et cinq fois troisième, en 1962, 1966, 1969, 1972, 1976). Il a remporté sept étapes du Tour de France. (→ cyclisme.)