En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jawaharlal Nehru

Homme d'État indien (Allahabad 1889-New Delhi 1964).

Avocat (1912), il soutient les idées nationalistes de Gandhi sans en reprendre le mysticisme religieux. Membre (1918) puis président (1929) du parti du Congrès, leader syndical à tendance socialiste, il succède à son frère comme président du Congrès national indien (1929) ; il sera quatre fois président, ses mandats étant entrecoupés par des séjours dans les prisons anglaises pour « désobéissance civile » et par des voyages à l'étranger.

Président de la conférence panhindoue (1934), Nehru participe aux négociations Cripps (1942). Vice-président du gouvernement provisoire, il prend part aux discussions qui aboutissent à la partition de l'Inde et du Pakistan, puis à leur indépendance (1947).

Premier ministre et ministre des Affaires étrangères en septembre 1947, il garde ces fonctions quand l'Inde devient une république (26 janvier 1950). Dès lors, il s'affirme comme le leader du non-alignement. Son prestige lui permet de jouer un rôle important à l'ONU et dans les rencontres internationales (pacte de Colombo, 1950 ; conférences de Bandung, 1955, et de Belgrade, 1961) ; en même temps, il s'efforce de moderniser son pays.

Après les élections de 1962, Nehru est réélu Premier ministre : son prestige est atteint par la défaite indienne devant la Chine en 1962 et par le conflit toujours latent du Cachemire. Se débarrassant du leader de l'aile gauche de son parti, V. K. K. Menon, il évince aussi le leader de la droite, Morarji Ranchhodji Desai, frayant ainsi le chemin du pouvoir à sa fille Indira Gandhi.

Pour en savoir plus, voir les articles Histoire de l'Inde, Inde : vie politique depuis 1947.