En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

François, comte de La Rocque

Homme politique français (Lorient 1885-Paris 1946).

Ancien élève de Saint-Cyr, il participa à la Première Guerre mondiale et entra à l'état-major de Foch. Il quitta l'armée en 1928 avec le grade de lieutenant-colonel. En 1932, il devint président des Croix-de-Feu et fit de cette organisation d'anciens combattants un mouvement de masse marqué à droite. Il créa en 1933 les Volontaires nationaux, organisation de jeunes dépendant des Croix-de-Feu, dont certains lui reprochèrent bientôt sa modération, en particulier lors de la journée du 6 février 1934. Après la dissolution des ligues, et donc des Croix-de-Feu, en 1936, La Rocque transforma son mouvement en parti social français (P.S.F.), destiné à rassembler les classes moyennes hostiles au marxisme. De fait, par l'intermédiaire notamment du Petit Journal (que La Rocque acheta en 1937 après avoir dirigé, de 1931 à 1936, le Flambeau), le P.S.F. exerça une forte influence sur l'opinion. Favorable au maréchal Pétain, La Rocque ne se rallia cependant pas au gouvernement de Vichy et prit part à la Résistance. Déporté par les Allemands (1943), il fut libéré en mai 1945, puis, sans être inculpé, il fut assigné à résidence par le gouvernement de la Libération.