En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Guillaume Ier

Guillaume Ier
Guillaume Ier

(Berlin 1797-Berlin 1888), roi de Prusse (1861-1888) et empereur allemand (1871-1888).

Deuxième fils du roi de Prusse Frédéric-Guillaume  III et de la reine Louise de Mecklembourg-Strelitz. Enfant, il assiste à la défaite d'Iéna (1806) et à l'effondrement de la Prusse. Capitaine en 1813, il accompagne son père dans la France envahie; en juin 1815, il est dans l'armée de Blücher. Il reçoit le titre de prince de Prusse à l'avènement de son frère Frédéric-Guillaume IV (1840), participe en 1848 à l'écrasement des révolutionnaires berlinois et, en 1849, conduit la répression de la révolution badoise (→ révolutions européennes de 1848).

Frédéric-Guillaume IV souffrant de troubles mentaux, Guillaume assure la régence à partir du 7 octobre 1858. Il prépare, avec le concours du ministre de la Guerre von Roon, un projet de loi militaire destiné à doter la Prusse d'une puissante armée.

Roi en 1861, il ne peut faire voter par le Landtag les crédits militaires. Il songe à abdiquer, mais appelle Bismarck, qui devient ministre président de Prusse (septembre 1862). Dès lors, les deux hommes travaillent à la formation de l'unité allemande au profit de la Prusse. Ils se trouveront souvent en opposition sur les moyens d'y parvenir.

Ainsi, après la guerre des Duchés (1864-1865), le roi, impressionné par le prestige des Habsbourg, hésite longtemps à suivre Bismarck, qui veut provoquer un conflit avec l'Autriche ; après Sadowa (1866), Bismarck, soucieux de ménager le vaincu, retient difficilement le roi, qui prétend opérer des annexions.

En 1870, Guillaume Ier, voulant éviter la guerre avec la France, accepte que la candidature de Léopold de Hohenzollern au trône d'Espagne soit retirée, comme le demande la France, mais, Bismarck ayant falsifié ses déclarations (→ dépêche d'Ems), le conflit éclate.

Après la victoire, Guillaume Ier est proclamé empereur d'Allemagne dans la galerie des Glaces, à Versailles (18 janvier. 1871). Le 21 mars, il inaugure le Parlement allemand ; le 16 juin, il entre à Berlin. Jusqu'à la mort de Guillaume Ier, et malgré des désaccords entre les deux hommes, Bismarck présidera aux destinées de l'Empire allemand.

Pour en savoir plus, voir les articles guerre franco-allemande, Hohenzollern, Prusse.