En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Benjamin Disraeli

comte de Beaconsfield

Benjamin Disraeli
Benjamin Disraeli

Homme politique et écrivain britannique (Londres 1804-Londres 1881).

D'origine juive, il reçoit le baptême anglican en 1817. D'abord tenté par une carrière littéraire, il écrit quelques romans brillants (Vivian Grey, 1826 ; Coningsby, 1844 ; Sybil, 1845). Puis il s'oriente vers la politique et devient député conservateur en 1837. Défenseur du protectionnisme contre R. Peel, il devient en 1848 chef du parti tory. Chancelier de l'Échiquier en 1852, en 1858 et de 1866 à 1868, il fait adopter, en l'élargissant, le projet de réforme électorale des libéraux (1867). Premier ministre en 1868, il est renversé quelques mois plus tard par les libéraux. Dès lors, la vie politique britannique sera dominée par le duel entre Gladstone et Disraeli. De nouveau chef du gouvernement en 1874, Disraeli réalise de nombreuses réformes sociales et mène à l'extérieur une politique de prestige et d'expansion impériale : achat d'une importante participation à la Compagnie du canal de Suez (1875), proclamation de la reine Victoria comme impératrice des Indes (1876). Il soutient l'Empire ottoman contre la Russie, à laquelle il inflige un sévère échec lors du congrès de Berlin, en 1878, et obtient la cession de Chypre par la Turquie. Mais les difficultés qu'il rencontre en Afrique du Sud et en Afghanistan et une grave crise agricole provoquent en 1880 la défaite électorale des conservateurs. En 1876, Disraeli avait été élevé à la pairie, avec le titre de lord Beaconsfield.