En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jacques Anquetil

Jacques Anquetil dans le Tour de France 1957
Jacques Anquetil dans le Tour de France 1957

Coureur cycliste français (Mont-Saint-Aignan, Seine-Inférieure, aujourd'hui Seine-Maritime, 1934-Rouen 1987).

Recordman du monde de l'heure (46,159 km), il fut vainqueur notamment de cinq Tours de France (1957, et 1961 à 1964).

Il s'était fait connaître à dix-huit ans, en 1952, en étant champion de France amateur sur route puis en remportant, avec Rouer et Tornello, la médaille de bronze du 100 km contre-la-montre par équipes des jeux Olympiques d'Helsinki. Il est co-détenteur du record de victoires dans le Tour de France, qu'il a remporté pour sa première participation et qu'il est le premier à remporter cinq fois (1957 et de 1961 à 1964), prenant ainsi la suite de Louison Bobet, trois fois vainqueur du Tour dans les années 1950. Spécialiste du contre-la-montre (il gagne neuf fois le Grand Prix des Nations, entre 1953 et 1966), il construit ses victoires dans les courses par étapes en s'appuyant sur cette qualité et en contrôlant ses adversaires dans la montagne, ce qui lui permet de remporter aussi deux fois le Tour d'Italie (1960, première victoire française, puis 1964), une fois le Tour d'Espagne (1963), cinq fois Paris-Nice, deux fois le critérium du Dauphiné libéré (1963, 1965). Il a également gagné plusieurs grandes classiques : Gand-Wevelgem (qu'il est le premier Français à remporter, en 1964), Bordeaux-Paris (1965) et Liège-Bastogne-Liège (où il s'impose au terme d'une échappée de 46 km, en 1966). Il a détenu le record du monde de l'heure (46,159 km en 1956).

Il est le premier et l'un des rares, avec l'Italien Felice Gimondi, le Belge Eddy Merckx, Bernard Hinault et l'Espagnol Alberto Contador, à avoir remporté les trois grands Tours. Son duel avec Raymond Poulidor, qui a divisé la France dans la première moitié des années 1960, a culminé lors du Tour de France 1964 pour ce qui demeure un des grands moments du sport cycliste. Il réussit en 1965 un exploit sensationnel : venant de remporter le critérium du Dauphiné libéré, il prit le départ de Bordeaux-Paris la nuit suivante pour s'imposer finalement. (→ cyclisme.)