Identifiez-vous ou Créez un compte

les Holbein

Famille de peintres, dessinateurs et graveurs allemands.

Les plus importants sont :  Hans l'Ancien ou le Vieux et surtout son fils cadet, Hans le Jeune (Augsbourg 1497 ou 1498-Londres 1543).

HANS HOLBEIN L'ANCIEN

Proche du style gothique tardif et influencé par l'art flamand, notamment par Rogier Van der Weyden, Holbein l'Ancien (Augsbourg v. 1465 – Issenheim v. 1524) est l'auteur de retables et de portraits. Il a créé un art original, caractérisé par l'hiératisme des figures, l'expression intense des visages et une palette à base de gris rehaussés de couleurs vives, comme en témoignent ses Scènes de la vie de la Vierge, (v. 1493, cathédrale d'Augsbourg).

Il travaille un temps pour les dominicains de Francfort ainsi que pour l'abbaye de Kaisheim, près de Donauwerth (Scènes de la vie du Christ et de la Vierge, Ancienne Pinacothèque, Munich).

Ses Scènes de la vie de saint Paul (1503-1504, musée d'Augsbourg) contiennent son portrait et ceux de ses fils Ambrosius et Hans. De nombreuses commandes l'attirent fréquemment hors d'Augsbourg, qu'il quitte définitivement pour Issenheim en Alsace, vers 1514-1515, où il meurt dix ans plus tard.

AMBROSIUS HOLBEIN

La vie et l'activité de ce fils aîné de Hans Holbein l'Ancien (Augsbourg v. 1494 – Bâle [?] v. 1519/1520) sont peu connues ; Il reçoit probablement sa formation de son père. Vers l'âge de vingt ans il part s'établir à Bâle avec son frère cadet Hans le Jeune. Sans doute travaillent-ils ensemble à certaines commandes. À partir de 1517, entrant dans la guilde des peintres de la ville, Ambrosius devient indépendant. Parmi les quelques peintures attestées qui lui sont attribuées (pour la plupart au musée de Bâle) : le Portrait de Hans Herbst, le Christ et Dieu le Père entouré d'anges sont conçus dans deux dimensions, sans spatialité, mais le dessin est délicat, vivant et les tonalités sont profondes et chaudes.

HANS HOLBEIN LE JEUNE

Hans Holbein le Jeune fut l'un des plus grands portraitistes de tous les temps. Son art, qui domina l'histoire de la peinture anglaise dans la première moitié du xvie s. – après s'être installé un temps à Bâle, c'est à Londres que le peintre allemand fera l'essentiel de sa carrière – , offre une synthèse unique de multiples influences.

Pour en savoir plus, voir l'article Hans Holbein le Jeune.