En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques.
En savoir plus
Identifiez-vous ou Créez un compte

Bâle

en allemand Basel

Bâle, Suisse
Bâle, Suisse

Ville de Suisse, sur le Rhin, chef-lieu d'un demi-canton (Bâle-Ville) de 37 km2.

  • Nom des habitants : Bâlois
  • Population pour l'agglomération : 503 851 hab. (estimation pour 2012)

GÉOGRAPHIE

Le rôle de Bâle comme étape sur la route du Saint-Gothard dès le XIIe siècle s'est confirmé avec le rail (xixe siècle), puis avec l'aménagement (xxe siècle) du terminus fluvial rhénan. Les réfugiés protestants introduisirent au xviiie s. l'industrie textile (indiennes, soie), essaimée ensuite en Alsace (Mulhouse) et en pays de Bade (Lörrach) ; réduite aujourd'hui, elle a suscité au xixe s. métallurgie (construction de métiers) et chimie (colorants). Celle-ci est devenue l'activité essentielle, très concentrée en quelques firmes (Novartis et Hoffmann-La Roche) au N. (Petit-Huningue, Petit-Bâle) et à l'E. de la ville (Muttenz, Pratteln) ; elle livre, en Suisse et à l'étranger, colorants, insecticides, produits de beauté et produits pharmaceutiques. L'industrie bénéficie de l'énergie électrique des centrales rhénanes voisines (hydrauliques et nucléaires), de la main-d'œuvre frontalière badoise et alsacienne, du port rhénan (9 Mt) et de deux gares de triage. Débouché maritime de la Suisse, Bâle est un grand centre de commerce et de banques, suisses et internationales, un centre universitaire, un centre de congrès. L'agglomération essaime usines et résidences non seulement dans la vallée de la Birse ou sur les retombées du Jura, comme dans le demi-canton jumeau de Bâle-Campagne, mais aussi au-delà des frontières, en pays de Bade et en Alsace. L'aéroport commun de Bâle, Mulhouse et Fribourg, Blotzheim, est en territoire français.

HISTOIRE

Bâle (latin Basilea), mentionnée sous ce nom pour la première fois en 374 après J.-C., est une ancienne cité romaine. Vers 620, elle est déjà le siège d'un évêché. Point de convergence de nombreuses routes commerciales, la ville sera un grand centre de redistribution des tissus nordiques de 1350 à 1450. De 1431 à 1449, le concile siège dans ses murs. En 1460, une université y est fondée. Placée sous l'autorité de son évêque, la ville obtient une administration autonome, entre dans la Confédération en 1501 et adopte la Réforme en 1529, perdant ainsi une partie de ses territoires ruraux restés à l'évêque. Le pouvoir revient alors aux corporations et prend peu à peu une forme oligarchique. Dans la première moitié du xvie s., Bâle joue un rôle capital dans la diffusion de l'humanisme grâce à l'imprimeur Froben, ami et éditeur d'Érasme. Le canton de Bâle, rétabli en 1815, est le théâtre, en 1831, d'une sanglante guerre civile entre les paysans du canton et les habitants de la ville, qui se refusaient à reconnaître les droits politiques des premiers. Les citadins, vaincus, doivent se résigner, en 1833, à la division du canton en deux États distincts, les demi-cantons de Bâle-Ville et de Bâle-Campagne.

BEAUX-ARTS

Remarquable cathédrale romane et gothique, en grès rouge. Églises médiévales (xiiie-xvie s.). Hôtel de ville du xvie s., vieilles rues pittoresques, demeures du xviiie s. aux belles ferronneries. Musées, dont le Musée historique (sculptures, tapisseries, orfèvrerie), celui des Beaux-Arts (peintres anciens : Witz, Holbein, Baldung, Grünwald, et modernes : Böcklin, école française, etc.), ceux d'Art contemporain et d'Ethnographie. Foire internationale d'art contemporain.