En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies

pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

maisons d'Orléans

Gaston, duc d'Orléans
Gaston, duc d'Orléans

Maisons princières issues des Capétiens.

1. Première maison d'Orléans (1344-1375)

La première maison d'Orléans (1344-1375) a pour souche Philippe Ier, cinquième fils de Philippe VI de Valois et de Jeanne de Bourgogne, qui reçoit de son père le comté de Valois et le duché d'Orléans en apanage en 1344. Mort en 1375 sans postérité, il est le seul représentant de cette première maison.

2. Deuxième maison (1392-1515)

La deuxième est fondée en 1392 avec Louis Ier d'Orléans, frère de Charles VI, à qui succède, en 1407, Charles d'Orléans, dont le fils, Louis II, duc d'Orléans en 1465, devient roi de France en 1498 sous le nom de Louis XII et réunit les duchés de Valois et d'Orléans au domaine royal.

3. Troisième maison d'Orléans ou première branche de Bourbon-Orléans (1626-1660)

La troisième (Bourbon-Orléans) commence et se termine avec Gaston d'Orléans, qui reçoit de son frère Louis XIII, le duché d'Orléans en 1626.

4. Quatrième maison d'Orléans ou seconde branche Bourbon-Orléans

Après la mort de Gaston (1660), Louis XIV rétablit le duché d'Orléans en faveur de son frère Philippe Ier chef de la quatrième maison d'Orléans ou seconde branche Bourbon-Orléans, qui donne à la France le Régent (→ Philippe II d'Orléans), Philippe Égalité et un roi, Louis-Philippe Ier.

Après l'extinction, à la mort du comte de Chambord (1883), de la ligne directe des Bourbons, la maison d'Orléans devient héritière légitime de la couronne de France. Le représentant actuel en est Henri d'Orléans, comte de Clermont (né à Woluwe-Saint-Pierre, Belgique, 1948), fils aîné d'Henri d'Orléans, comte de Paris.