En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

industrie chimique

C'est l'Allemagne, à la fin du xixe s., les États-Unis, ensuite, qui ont le plus fortement contribué aux progrès de l'industrie chimique, dans laquelle on distingue souvent trois groupes. La chimie minérale est fondée sur l'utilisation, comme matières premières, de métaux et de non-métaux ainsi que des sels qui en sont dérivés. La chimie organique repose essentiellement sur l'utilisation de combustibles fossiles, charbon (carbochimie), et surtout aujourd'hui pétrole (pétrochimie). L'une et l'autre élaborent des produits de base réutilisés pour la fourniture de biens de consommation, engrais, textiles artificiels et synthétiques, produits pharmaceutiques, etc. Les formes les plus évoluées de la chimie sont regroupées sous le terme de parachimie.

L'industrie chimique fournit un très grand nombre de produits (parfois auto-comsommés) qui se sont souvent substitués à ceux fournis par l'industrie textile ou métallurgique (fibres synthétiques, plastiques, etc.). L'importance de la recherche contribue à expliquer l'intégration des entreprises, leur importance capitalistique dans les pays industrialisés. Les firmes chimiques, à vocation multinationale, sont parmi les plus puissantes du monde. C'est notamment le cas de la Du Pont de Nemours américaine, des trois géants allemands BASF (Badische Anilin und Soda-Fabrik), Bayer et Hoechst, de l'ICI (Imperial Chemical Industries) britannique.