En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

dominicain

(latin Dominicus, Dominique)

Pedro Berruguete, saint Dominique présidant un autodafé
Pedro Berruguete, saint Dominique présidant un autodafé

Religieux, religieuse de l'ordre de Saint-Dominique.

HISTOIRE

L'ordre des Dominicains a été fondé en 1215 par saint Dominique, de qui il prit ce nom (le nom officiel est Frères prêcheurs), et confirmé en 1216 par Honorius III. Dès l'origine, l'ordre se donna une constitution démocratique et orienta son apostolat vers la prédication. D'où l'importance très vite donnée à la science religieuse et aux études universitaires. Répandus, dès la fin du xiiie s., dans toute l'Europe (on compte 600 couvents en 1300), les dominicains ont fourni à l'Église quelques-uns de ses plus grands docteurs, dont saint Thomas d'Aquin. Leur zèle convertisseur les fit désigner par les papes comme responsables et animateurs de l'Inquisition. Supprimés en France, où on les appelait jacobins, en 1792, les dominicains y furent reconstitués en 1839 par Lacordaire.

La famille dominicaine comporte également : des moniales cloîtrées et contemplatives ; des tertiaires régulières, qui sont généralement enseignantes ; des tertiaires séculiers, hommes et femmes.