En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

guerre austro-prussienne

Conflit qui opposa en 1866 la Prusse, soutenue par l'Italie, à l'Autriche, appuyée par les principaux États de la Confédération allemande, (Bade, Bavière, Wurtemberg, Saxe, Hanovre, Hesse), et qui se termina par la victoire de la Prusse et de l'Italie.

Essentiellement politique, ce conflit, voulu par Bismarck, avait pour objet de contraindre l'Autriche à renoncer, au profit de la Prusse, à sa position de puissance dominante (Machtstellung) en Allemagne. L'occasion de la guerre fut une querelle entre Vienne et Berlin à propos de l'administration des duchés danois (→ guerre des Duchés).

La campagne, dirigée par Moltke, se déroula sur trois théâtres d'opérations : en Bohême, trois armées prussiennes battirent les Autrichiens à Münchengrätz, à Náchod et surtout à Sadowa, victoire décisive (3 juillet) ; en Allemagne, les Prussiens s'opposèrent aux Hanovriens (à Langensalza), aux Bavarois (à Kissingen) et aux Hessois (à Francfort) ; en Italie, cependant, les Autrichiens avaient battu les Italiens à Custoza (24 juin) et, sur mer, à Lissa (20 juillet).

Le traité de Prague (23 août 1866) sanctionna la réorganisation de l'Allemagne selon les vues prussiennes. Par le traité de Vienne (3 octobre 1866), l'Italie, grâce à l'arbitrage de Napoléon III, reçut la Vénétie.

Pour en savoir plus, voir les articles Autriche : histoire, Prusse.