En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

antiaérien

Se dit des moyens de défense contre la navigation aérienne ou l'action aérienne.

Les canons antiaériens, nés pendant la Première Guerre mondiale (autocanons de 75), employés dans le cadre de la D.C.A., ont permis d'abaisser le nombre de coups tirés par avion abattu de 11 000 en 1916 à 3 200 en 1918. L'artillerie antiaérienne connaît à partir de 1940 un essor considérable. En 1945, la Flak (Flugabwehrkanone) allemande constitue une arme particulière, disposant de 17 000 canons lourds et de 25 000 pièces légères. Sur mer, certains navires sont spécialisés dans cette forme de lutte. Les progrès techniques permettent d'abaisser le nombre de coups tirés par avion abattu de 2 000 en 1942 à 365 en 1945 (D.C.A. américaine en Europe).

Actuellement, la défense à basse altitude est assurée par des armes automatiques, associées à des radars, tel le bitube de 30 mm sur châssis blindé AMX 30 (portée 3 km), ainsi que par des missiles du type français Roland, d'une portée de 6 km, ou par des missiles portatifs. La défense à moyenne et haute altitude est confiée exclusivement à des missiles sol-air, tels que le Hawk américain, le Mistral français ou le SAM 2 russe.