En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Compagnie anglaise des Indes orientales

en anglais East India Company

Élisabeth Ire
Élisabeth Ire

Compagnie à charte fondée en 1600, à laquelle la reine Élisabeth Ire octroya le monopole du commerce avec les avec « les Indes » et qui allait devenir l'instrument principal de la conquête de l'Inde par les Anglais.

Son premier contact avec ce pays a lieu le 24 août 1608, lorsque le capitaine William Hawkins, à bord de l'Hector, fait jeter l'ancre devant Surat, port principal de l'Empire moghol (→ Grands Moghols). Elle établit ensuite ses activités dans un certain nombre de comptoirs, dont les trois principaux seront Madras, Bombay et Calcutta.

L'histoire de la Compagnie est celle de ses luttes, pour ses privilèges d'abord, en Angleterre même, pour la consolidation de sa position ensuite, face aux autres puissances coloniales, Portugais, Hollandais et Français, pour l'extension de son empire enfin, face aux princes indiens. Toutes ces luttes seront couronnées de succès, les premières grâce à Oliver Cromwell (charte de 1657), la Compagnie acquérant sous Charles II des pouvoirs civils et militaires, les secondes grâce à sir Eyre Coote, qui met définitivement fin aux espoirs français en Inde (bataille de Wandiwash, le 22 janvier 1760).

Les grandes étapes, enfin, de l'expansion de la Compagnie, fruit d'une longue politique d'annexion, peuvent être symbolisées par la victoire de Robert Clive sur Siradj al-Dawla, nabab du Bengale, à Plassey (23 juin 1757) et par la répression de la « mutinerie » (→ révolte des cipayes) achevée en 1858. Mais déjà les pouvoirs de la Compagnie sont passés à la Couronne, et le Government of India Act du 2 août 1858 consacre ce fait et par là même la quasi-disparition de cette association.

Pour en savoir plus, voir les articles Empire colonial britannique, Inde : histoire.