En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Bloc des gauches ou Bloc de défense républicaine ou Bloc républicain

Groupement politique qui unit radicaux et socialistes de 1899 à 1904.

Unis par l'affaire Dreyfus (1894) contre la droite, les gauches se regroupent et, en juin 1899, Pierre Waldeck-Rousseau forme un cabinet de « défense républicaine » dont l'action est dirigée tout particulièrement contre les nationalistes et les antisémites. Aux élections législatives de 1902, le Bloc se trouve renforcé par les radicaux, les radicaux-socialistes et les socialistes, qui emportent 336 sièges contre 220 à leurs adversaires. Les cabinets Combes et Rouvier accentuent leur politique anticléricale, mais Émile Combes démissionne en janvier 1905 à la suite de l'affaire des fiches, avant que soit votée la loi sur la séparation des Églises et de l'État. À la suite du congrès de l'Internationale socialiste d'Amsterdam en 1904, les socialistes se retirent du Bloc des gauches, rompant avec les radicaux. Ce départ provoque la dislocation du Bloc des gauches, qui devient définitive lors de la chute du cabinet Clemenceau (1909).