En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Amorrites

(de l'akkadien Amourrou)

Peuple sémitique installé en Syrie et en Mésopotamie aux environs de l'an 2000 avant J.-C.

Les Amorrites s'établirent à Larsa, Assour, Mari et Babylone, où leur dynastie, avec le règne de Hammourabi (1793-1750 avant J.-C.), assura la prédominance politique.

Cultivateurs et éleveurs dans le couloir syrien, ils furent déracinés par les changements climatique : période pluviale (v. 2400-2000 avant J.-C.), qui étendit le domaine habitable et favorisa la croissance démographique, période de sécheresse (après 2000 avant J.-C.), qui rétrécit la zone utilisable par l'homme. La poussée amorrite se traduisit en Syrie par la destruction des villes et l'abandon plus ou moins long de la vie urbaine sur bon nombre de sites.

En Mésopotamie, ce furent tantôt de petits groupes cherchant nourriture et emplois, tantôt des bandes de pillards, qui exploitèrent et accélérèrent le déclin des empires d'Akkad (début du xxiie siècle), puis d'Our (fin du xxie siècle).

Après la chute de ce dernier, la Mésopotamie se divisa en royaumes dirigés par des chefs amorrites qui tentèrent ensuite d'imposer à leurs compatriotes l'abandon de leurs errances anarchiques. Fixés, les Amorrites se fondirent au milieu des sédentaires. Leurs dialectes (de type sémitique occidental), qui n'ont jamais été écrits, disparurent devant l'akkadien en Mésopotamie et se mêlèrent aux parlers apparentés en Syrie.

Pour en savoir plus, voir les articles Mésopotamie, Syrie : histoire.